Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Meuh !!! Appréciez la différence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Meuh !!! Appréciez la différence   Ven 11 Nov 2011 - 8:30


C'est beau une ville qui se construit, aurais-je dit quand se sont construits les immeubles et lotissements à l'est de la cité gaillarde, là où poussaient salades, poireaux, radis et autres légumes depuis une bonne centaine d'années. Je ne suis pas absolument convaincu que cette expression admirative eut été la mienne à la vue des chantiers précédant l'urbanisation de ce quartier où j'ai vécu et peiné au début des années 60.

Sur le coteau, au delà la voie ferrée, il y avait les près, au milieu une ferme. Sur la droite, les tours de la cité des Chapélies se dressaient dans le ciel, dominant les barres de quatre étages abritant chacune des dizaines d'appartements HLM, sur l'ancien emplacement des baraquements de l'immédiat après-guerre.

En bordure du jardin, une usine de métallurgie fonctionnait à plein rendement. Une sonnerie rauque rythmait embauche et débauche, appels de tel ou tel responsable d'atelier du mâtin très tôt au soir très tard, ce qui allait de pair avec les horaires des maraichers que nous étions alors. Je peux vous dire que d'avril à juillet, travailler avec le jour, ça vous fait des jolies journées !

Cela avait au moins un avantage : on voyait s'éveiller la cité. Derrière le mur du jardin, l'avenue Thiers canalisait les cyclistes jusqu'à la TRT, usine qui employait plusieurs centaines d'ouvriers. Ils ressemblaient quelque peu aux pelotons du Tour de France, avec la différence qu' aucun d'entre eux ne tentait de s'imposer comme gagnant de la course quotidienne : il n'y avait pas de prime pour le premier arrivé à l'usine... Et pour le retour du soir au foyer, apparemment il n'y avait pas urgence. Ils pédalaient donc en « facteur » à l'aller comme au retour, et on pouvait entendre des bribes de conversation.

Un chemin non goudronné longeait l'autre côté du jardin, il était emprunté par quelques cyclistes ouvriers. Etaient-ils taciturnes ou guettaient-ils comme nous le passage de la Popo et ses chèvres ? Cette vieille femme, tout comme les carrés de salade, était anachronique dans ce quartier où l'urbanisation naissante commençait à se dessiner. D'ailleurs, le maraicher avait commencé à céder du terrain. En bordure du jardin, les maisons louées construites récemment, rapportaient sans doute plus que la salade …

Au tout début de ce 21ème siècle, j'ai suivi l'avenue G.Pompidou, ex avenue Thiers. Je n'y ai pas croisé de cyclistes, seuls les automobilistes pressés klaxonnaient à ce trainard qui leur faisait perdre de précieuses secondes. Dame, il me fallait le temps d'apprécier la différence !  Une drôle de végétation a envahi le jardin où seul subsistent quelques mètres carrés de gazon.

Maintenant octogénaire, le couple de maraichers, sans cependant paraître éprouver outre mesure de la nostalgie, me précisera que 160 appartements ont ainsi supplanté poireaux, salades et cèleris. Fatalité d'une urbanisation dont on décelait les prémisses dans les années 60 ou compensation financière qui vaut bien un renoncement ? Et puis d'ailleurs, à quoi bon s'échiner à planter , sarcler, récolter manuellement des légumes qui arrivent comme par enchantement sur les étals, en provenance de la péninsule ibérique à un coût inférieur !

Et sur le coteau en face, les maisons sont aussi bien rangées que les poireaux, choux ou céleris, espacées elles aussi par des allées, pardon des rues où les chèvres de la Popo ne trouveraient pas le moindre brin d'herbe à se mettre sous la dent. Sur la voie ferrée, passent encore quelques TER qui ont du mal à faire oublier michelines et trains de marchandises tractés par des locomotives fumantes et sifflantes qui rythmaient involontairement nos longues journées de travail.

Récemment, l'avenue était encombrée de piétons se rendant à la sous-préfecture : les employés d'ONOVO qui a remplacé la TRT manifestaient pour la sauvegarde de leurs emplois menacés. L'usine, à côté du jardin, a été repoussée plus loin dans une zone industrielle. Un temps, fleuron de l'industrie de la cité gaillarde, elle a, plus tard, défrayé la chronique par ses difficultés économiques récurrentes. Signe des temps ?

Ainsi va la ville qui mérite encore le nom de riant portail du midi.
Meuhhhhhh ! Elle est belle cette ville !

http://www.youtube.com/watch?v=QI2SWbPA4Fs
Revenir en haut Aller en bas
sol-eille
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   Ven 11 Nov 2011 - 10:15

Ben oui Cats' pas facile de tout concilier...
Encore un beau texte de société que tu nous donnes à lire là !
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   Ven 11 Nov 2011 - 10:34

Ton texte me fait penser à "La montagne" de J Ferrat.
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   Sam 12 Nov 2011 - 8:55

Comme tu le dis : "ainsi va la ville" sais pas
D'un côté les milieux ruraux se vident de leurs habitants, de l'autre les villes voient affluer toujours plus de monde, et au milieu de tout ça beaucoup de citadins partent vivre en dehors des cités où l'immobilier est trop cher, les terrains rares et l'air trop pollué !
Y'aurait comme un déséquilibre quelque part, que ça ne m'étonnerait pas... euh ?
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical
Festoyeur
avatar


MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   Sam 12 Nov 2011 - 10:51

J'aime beaucoup ce texte avec un constat si réel et comme d'habitude si bien écrit par Catsoniou. Effectivement, comme déjà cité, ainsi va la ville.
bravo! bravo! bravo!

catsoniou a écrit:
Fatalité d'une urbanisation dont on décelait les prémisses dans les années 60 ou compensation financière qui vaut bien un renoncement ?
Dans ma région:
- Il était prévu d'améliorer tant soit peu une ligne ferroviaire, dont le but de décharger la circulation routière, mais vu que ça empiétait quelques mètres carrés sur des terres agricoles, refus total malgré les compensations financières.
- Il est proposé la construction d'une autoroute locale à 4 pistes sur des centaines d'hectares de terre; acceptation sans opposition des mêmes agriculteurs, la compensation financière étant plus intéressante vu que leurs surfaces agricoles englouties dans l'opération étant nettement plus élevée!

Heureux que le bétail n'est pas été entièrement remplacé par des meuh mécaniques que l'on peut apercevoir sur le lien Youtube lol!
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   Dim 13 Nov 2011 - 21:19

Comme dit Sol-eille, un beau texte de société.
Ton vécu est intéressant et montre combien le monde a bougé en à peine 50 ans! Cela a été vite, très vite!
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   Lun 14 Nov 2011 - 14:29

Citation :
combien le monde a bougé en à peine 50 ans

nous dit Sherkane avec juste raison : samedi, je suis à nouveau passé sur cette avenue et prolongé ma route plus loin vers l'est; la ville a sacrément gagné sur la campagne, et on ne sait plus on est car la cité gaillarde est devenue une agglomération englobant plusieurs communes. Il paraîtrait qu'on répond ainsi aux voeux de la chère Europe. En revanche, la préfecture du département, chère à un certain François ressemble à un parent pauvre ... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meuh !!! Appréciez la différence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meuh !!! Appréciez la différence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thème #o3 : Chansons que vous avez honte d'écouter mais que vous appréciez.
» Appréciez-vous toujours autant Disney après y avoir travaillé?
» Appréciez-vous les poufs ?
» Les passagers que vous n'appréciez pas
» La Winx que vous appréciez le moins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 189-
Sauter vers: