Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Au cœur du bois, il y a le rêve...

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Lun 22 Oct 2012 - 20:32

Au cœur du bois il y a le rêve

Un tas de bûches soigneusement empilées que les lichens ont colonisé et que la mousse a peu à peu recouvert... Un tas de bois inutile et pourrissant que personne n’est jamais venu chercher. Voilà tout ce qu’il reste de mes dérisoires jeux d’enfant, de mon île au trésor, de mes rêves au long cours…
Lui, c’était un hêtre. Un hêtre à l’écorce argentée, lisse et régulière, au fût élancé qui se terminait par un houppier au feuillage opulent largement étalé, au sein duquel dansaient les abeilles. Depuis des années, j’allais dire des siècles, il ancrait sa force au sol, crispant ses racines dans le terreau nourricier.
Moi, j’étais un garçonnet de la campagne, adepte des après-midi solitaires dans la proche forêt. Dès ma première escapade, - je devais avoir huit ou neuf ans à l’époque - je n’avais vu que lui. Très vite, il était devenu mon ami. Appuyé contre son tronc que j’étreignais à pleins bras, je l’avais entendu me murmurer que si je parvenais à dérober à l’atelier paternel quelques-uns de ces longs clous que l’on dit chevronniers, il me permettrait de les planter dans sa chair afin que je puisse atteindre aisément les branches charpentières et grimper jusqu’à lui.
Ainsi avait été fait.
Il me racontait toutes les histoires d’ici et d’ailleurs, histoires arrivées sur les ailes des vents ou babillées par les oiseaux qui venaient le visiter.
D’une phrase que je trouvais belle, je me faisais toute une histoire. La voix de mon ami, déjà ténue, s’esquivait tandis que j’appareillais vers le grand large. Très tôt, bien que n’ayant pas eu la chance de la regarder dans les yeux – les gravures de mon livre de géographie étant là pour y remédier – j’ai eu la passion de la mer, des vagues monstrueuses crêtées d’écume et des marins aux yeux couleur du large, s’embarquant pour les dompter.
Seul sur mon arbre devenu goélette ou cargo dont j’étais tout à la fois le capitaine et l’équipage, je cinglais à ma guise vers des rivages lointains.
Seul un coup de sifflet aigu – qui n’était pas celui du bosco dans le poste mais bien celui de mon père, m’invitant à regagner au plus vite la table familiale - parvenait à m’arracher à mes épopées immobiles…
Un jour que, sur le chemin de mon arbre, je retournais dans tête d’écolier féru de mots la maxime de la morale matinale « Qui va à la chasse perd sa place », j’en fis sur le terrain la douloureuse expérience.
Le bois, pourtant nimbé d’une paisible lumière d’arrière-saison, résonnait de coups sourds, parfaitement identiques à ceux que frappe le brigadier à l’amorce d’une tragédie.
Caché derrière un genêt, je découvris en contrebas l’ampleur du désastre. Pendant que je me régalais de la potée maternelle, une armée de pirates avait investi mon navire aérien. Deux d’entre d’eux, utilisant sans vergogne mes marches métalliques, avaient fixé à la cime une longue haussière qui pendait en double brin telle la corde du glas.
Pendant ce temps, leurs acolytes, munis d’énormes haches, faisaient voltiger de larges éclapes d’un beige rosé, mutilant le tronc qui criait sa souffrance.
Je mesurai sur le champ ma petitesse, mon absolue insignifiance par rapport à ces guerriers en armes. Je compris dans le même temps que le port sacré de mon enfance venait de rejoindre des latitudes inaccessibles et que jamais, plus jamais, je ne naviguerais.
Je ressentis alors comme un déchirement et m’enfuis éperdument dans le chemin que voilait une brume inattendue …


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 8:57

Ce texte est magnifique et je me sens bien petite devant ta belle écriture poétique.
Cependant, une question me chiffonne, c'est pourquoi je te la pose:
Ce texte a-t-il été écrit spécialement pour cette consigne? Ou bien tu l'avais déjà dans tes cartons?

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 9:24

Admin a écrit:

Cependant, une question me chiffonne, c'est pourquoi je te la pose:
Ce texte a-t-il été écrit spécialement pour cette consigne? Ou bien tu l'avais déjà dans tes cartons?

Aucun souci, je te réponds aussitôt. Ce texte était effectivement dans mes cartons. J'avais commencé à écrire un sujet tout "neuf" et puis je me suis souvenu de celui-ci qui préexistait et comme il m'a semblé convenir à la consigne, j'ai eu soudain envie de vous le faire partager.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 9:42

Merci de ta franchise, tu confirmes ce dont je me doutais. Un texte d'une telle qualité, écrit très vite, ayant un rapport un peu plus éloigné de la consigne (tout en étant parfaitement adapté à cette même consigne) m'a mis la puce à l'oreille.
Cela ne me gêne absolument pas que vous postiez des textes déjà écrits, lorsqu'ils collent à la consigne, je le dis et le répète.
La seule chose que je demande, c'est que soit précisé à la fin de votre texte que celui-ci est ancien, et dans quelle circonstance vous l'avez écrit. Pour les participants c'est bien de le savoir, car nous écrivons tous dans l'urgence de la consigne, et nos textes sont moins aboutis forcément, et je ne voudrais pas que d'autres n'osent plus poster se sentant moins à la hauteur.
D'autre part, si le texte posté ici a été écrit pour un autre atelier d'écriture, il faut le préciser aussi en nommant l'atelier et ci celui-ci fonctionne toujours, demander l'autorisation de poster votre texte sur un autre atelier d'écriture.

C'est très important pour moi de connaître toutes ces précisions, sinon, je me sens un peu trahie Embarassed

Je finis sur une note agréable, ton texte, consigne ou pas consigne, me parle beaucoup smacks

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 9:54

J'avoue humblement ne pas avoir songé à toutes ces contraintes...
Ceci étant, retirer le texte posté ne me gêne pas. J'ai tout le temps d'en écrire un autre. Donne-moi ton avis. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 10:01

Nonon, aucune raison de retirer ton texte, maintenant que les choses sont claires.
Maintenant, si tu as envie d'en écrire un autre, et je dis bien "ENVIE", je le lirai avec plaisir, mais sans effacer celui-ci . Pourquoi se passer d'un second plaisir de lecture Wink

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical
Festoyeur
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 11:06

Bon connaissant Jean-Pierre, je le sens doué dans toutes les situations d'écriture, en urgence ou pas. Toutefois c'est sans du tout rechigner à la remarque d'Admin, c'est important de nous rappeler ces recommandations.
Donc très beau texte et vivement le suivant de la semaine cool ! fuite
Revenir en haut Aller en bas
Sel
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 13:29

Consigne ou pas consigne, je suis contente d'avoir eu l'occasion de lire ton texte. C'est une belle histoire que tu nous racontes-là (et tu la racontes bien !)...Belle histoire, mais si triste !

Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 14:22

Oui, Jean-Pierre, c'est un très beau texte qui finit en tragédie pour le jeune garçon.

Je remercie Admin d'avoir clairement fait une mise au point nécessaire.

Devant la consigne, nous devons tous être égaux, jouer le jeu avec honnêteté mais cel, je lis que tu l'as bien compris.

Ce texte frise l'excellence flower
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mar 23 Oct 2012 - 19:25

Ce texte me touche énormément.
Il est d'une haute qualité.
Son pouvoir évocateur est puissant.
Il rejoint quelque chose d'universel de l'imaginaire de l'enfant.
Du garçon en tout cas…

Vraiment BRAVO !

Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mer 24 Oct 2012 - 7:49

Très élaboré , ce texte n'en est pas moins émouvant pour se retrouver dans le contexte de l'enfance . flower

Les clous chevronniers : je n'y avais pas pensé ...

Jean-Pierre : quel talent !
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Mer 24 Oct 2012 - 8:52

Dans un récit (de Martial Chaulanges si ma mémoire ne me trahit pas), il était également question des "rats chevronniers" qui, la nuit, menaient la danse au-dessus du jeune domestique qui, comme c'était fréquent en ces temps-là, dormait dans l'étable en compagnie des vaches !...
Revenir en haut Aller en bas
Midwinter
Occupe le terrain
avatar


MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   Lun 5 Nov 2012 - 17:05

Je vénère ce texte, je crois... La description de l'arbre m'a beaucoup touchée. Sincèrement, je crois que c'est ce qui m'a le plus émue... bravo

Ton texte a carrément réussi à m'arracher une larme... Vénération absolue quel talent ! quel talent !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au cœur du bois, il y a le rêve...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur du bois, il y a le rêve...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aliens des bois champignon pieuvre
» bois de cèdre
» [Tuto] Des jolis bois
» Réédition de Gabriel Ferry, Le Coureur des bois
» Joujoulac DS en bois Paris 1956

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 229-
Sauter vers: