Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Les osselets

Aller en bas 
AuteurMessage
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Les osselets   Jeu 25 Oct 2012 - 18:25

En cette fin de mois de juin, dans la cour de récréation de l’école de Filles écrasée de soleil, l’heure était aux jeux d’été.

Car il existait des jeux de saison. En hiver le froid mordant vous imposait des courses, des poursuites qui vous faisaient regagner la classe, dès que la cloche sonnait, les joues rougies mais les doigts gourds. Sauter à la corde, jouer à chat ou au furet faisait échec aux pieds gelés dans les galoches inconfortables. A la belle saison, les jeux changeaient, il fallait s’adapter à la chaleur et rechercher des activités plus calmes, à l’ombre du tilleul centenaire. Certaines lisaient, d’autres bavardaient et échangeaient sans fin des secrets de filles ponctués de petits rires crispants.
Des groupes se formaient autour d’un jeu d’adresse datant, comme je l’ai appris plus tard, de la Grèce antique : les osselets. Chacune d’entre nous possédait, dans un petit sac de tissu multicolore fermé par une coulisse, son propre matériel, patiné par l’usage.

A cette époque on commençait déjà à ne plus jouer avec de vrais osselets, mais avec des copies en métal, généralement en plomb. De nos jours ils sont en plastique, mais beaucoup moins commodes car trop légers à mon goût. Celles qui en possédaient des « vrais », c'est-à-dire les petits os du tarse d’un jeune mouton, y tenaient comme à la prunelle de leurs yeux car ils se transmettaient souvent entre les filles de la famille. C’est ma grand-mère qui ayant retrouvé les siens, relégués au fond d’un tiroir, m’avait appris les rudiments du jeu malgré ses doigts déformés par l’arthrose. Car jouer aux osselets demandait, et demande toujours, souplesse des mains et dextérité. Sans parler de l’adresse, de la rapidité des mouvements et, pour faire savant et moderne, d'une bonne coordination oculomotrice…
Le jeu se composait de cinq osselets dont un était différent par sa couleur ou son aspect. Généralement il y avait quatre osselets gris et un rouge. Suivant les régions ce dernier portait un nom particulier, pour nous c’était le « père ».

Imaginez la scène : nous étions assises par terre ou sur un banc sans dossier, avec les osselets au milieu. La joueuse qui commençait, désignée par le sort, prenait le père et le lancait en l'air. Avant de le rattraper dans la main, elle devait ramasser (avec la même main) un des osselets gris se trouvant par terre. Si elle réussissait, elle continuait à ramasser les osselets un par un de la même manière. Chaque osselet ramassé était mis de côté. Cela s’appellait « faire les uns » et ainsi commençait une série de figures plus ou moins longue et complexe.
Si la joueuse réussissait cette étape, elle tentait de « faire les deux » en ramassant deux osselets à la fois, puis les trois — il fallait, cette fois, ramasser un osselet d'abord, puis les trois autres d'un coup — et enfin les quatre.
Si la joueuse ratait son coup, elle le retenterait au prochain tour et le jeu passait à la suivante.

Pour clore cette série, il nous fallait faire « la Tour Eiffel », qui était alors ma spécialité : je prenais tous les osselets dans une main, je lançais le père. Pendant qu’il est en l’air, je posais les quatre osselets (en prenant soin de les poser groupés pour faciliter la dernière étape) et je rattrapais le père. Puis je relançais le père, je ramassais les quatre osselets en une seule fois et… je rattrapais le père !
Une figure qui me donnait au contraire bien du mal était « la tête de mort ». Pour l’exécuter il fallait mettre tous les osselets entre les doigts, ce qui était relativement facilité par leur forme, et le père sur le dos de la main, le lancer en l’air et le rattraper dans la paume sans lâcher les autres. Puis, étape fort délicate, pour laquelle je m’entrainais en solitaire pendant des heures, en bougeant les doigts il fallait ramener les osselets gris avec le père. Si un osselet tombait, c’était perdu !

Il existait encore bien d’autres figures aux noms évocateurs mais dont je ne me rappelle plus exactement les modalités d’exécution : « Un sous l'arche », « Le cheval à l'écurie », « le mur », « l’araignée »…
Seuls les noms me reviennent en mémoire avec nos fous-rire en cas d’échec de l’adversaire et nos cris de fierté dans la réussite. Le nombre de joueuses était illimité mais en général quatre ou cinq était un maximum pour que la partie ne dure pas trop longtemps et pour que les participantes ne se lassent pas d’attendre entre deux tours. Il existait aussi des duels acharnés qui se poursuivaient hors de l’école, sur les trottoirs de notre quartier, à cette époque où les jeux vidéo n’existaient pas encore.

La cloche qui sonnait la fin de la récré retentissait toujours bien trop tôt. Les osselets regagnaient leur petit sac et nous pensions déjà à la prochaine partie qui nous regrouperait sous le tilleul.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Jeu 25 Oct 2012 - 18:43

Quel bonheur, mais quel bonheur ton texte, mes osselets étaient aussi bien usés, et je ne me souvenais ni du nom des figures, ni des figures elles mêmes qu'il fallait accomplir, à par les un par un puis deux par deux etc.....
Citation :
Une figure qui me donnait au contraire bien du mal était « la tête de mort ». Pour l’exécuter il fallait mettre tous les osselets entre les doigts, ce qui était relativement facilité par leur forme, et le père sur le dos de la main, le lancer en l’air et le rattraper dans la paume sans lâcher les autres. Puis, étape fort délicate, pour laquelle je m’entrainais en solitaire pendant des heures, en bougeant les doigts il fallait ramener les osselets gris avec le père. Si un osselet tombait, c’était perdu !
Ca y est, oui, je me souviens maintenant smacks

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Jeu 25 Oct 2012 - 20:51

J'y ai joué il n'y a pas si longtemps pour apprendre à ma nièce, et je me suis éclatée dance

Tu te rappelles de la figure où on mettait les osselets debout, un peu espacé et en ligne droite ? Il fallait lancer le rouge, et du tranchant de la main taper entre chaque intervalle d'osselet. Et à la fin, relancer le rouge puis tout ramasser d'un coup.
Super difficile !

C'est chouette de retrouver ces moments grâce à ton texte flower
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Jeu 25 Oct 2012 - 23:28

Non, je ne m'en rappelais pas, tu devais être beaucoup plus avancée que moi ! Mais je l'ai retrouvé sur Internet, ils appellent cette figure: "le saucisson".
Merci à vous deux de vos commentaires. flower
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Ven 26 Oct 2012 - 11:00

Et bien Nerwen, je vais t'étonner mais ce jeu, je ne le connais absolument pas..
Cela fait partie pour moi de toutes ces choses que tu nous fais découvrir avec ton Kalmanach' sur le Kaléïdoblog chaque semaine.
Je n'en manque pas un, même si parfois je ne commente pas et je m'en excuse.
J'en profite pour rappeler aux autres plumes que ces articles sont une "mine" de découvertes en tous genres, y compris le défi des jeux de mots !
Merci pour ce texte et pour le reste ! flower
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Ven 26 Oct 2012 - 14:37

Il me semble me souvenir qu'il y avait aussi une figure que nous appelions "la patte du chat" mais j'ai totalement oublié quelle était la position requise pour les osselets et le geste exact à accomplir ...


Dernière édition par Jean Pierre 19 le Ven 26 Oct 2012 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Ven 26 Oct 2012 - 15:36

Merci Amanda de ces commentaires au sujet du blog, j'éprouve un vrai plaisir à écrire chaque week-end, c'est devenu, un véritable reflexe : quand je lis quelque chose au cours de la semaine, je me dis « Tiens, ça c’est intéressant pour le blog ! ». Si jamais je deviens trop « plan-plan », il faudra me le dire lol! .
Jean-Pierre je ne me rappelle pas de « la patte du chat », mais il semble y avoir une grande variété de figures. J’ai lu sur le net que les garçons jouaient aussi avec des cailloux en guise d'osselets … flower
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Ven 26 Oct 2012 - 17:04

Citation :
des cailloux en guise d'osselets …

Oui, et je crois que par ici, on appelait cela "la grangette" . N'est-ce pas Jean-Pierre ?

Idem de Amanda : les kalmanach', c'est super ! flower
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Ven 26 Oct 2012 - 17:06

Oui Cats, je crois bien que c'est ça...
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Ven 26 Oct 2012 - 18:28

J'avais oublié le nom des figures…
en revanche je me souviens très bien des visages des autres enfants avec qui je jouais
au Centre de rééducation.

Et le texte décrit très bien tout cela…
cool !
Revenir en haut Aller en bas
Sel
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Dim 28 Oct 2012 - 14:10

Jamais joué aux osselets, et à vrai dire, je me demandais un peu en quoi consistait ce jeu...
Grâce à toi, je le sais désormais, et ce avec texte très agréable à lire.
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Midwinter
Occupe le terrain
avatar


MessageSujet: Re: Les osselets   Lun 5 Nov 2012 - 16:38

Zut... J'ai loupé un jeu qui m'aurait fort aidé à en inventer d'autres...

En tout cas, Nerwen, merci de ne pas me laisser en dehors de tout avec ce texte excellent, car honte à moi, je ne connaissais de ce jeu que le nom. ( excellent et descriptif, j'adore ! Very Happy )

( prière je ne suis pas seule dans mon cas, je ne suis pas seule... )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les osselets   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les osselets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 229-
Sauter vers: