Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 La classe, frérot...

Aller en bas 
AuteurMessage
Midwinter
Occupe le terrain
avatar


MessageSujet: La classe, frérot...   Lun 5 Nov 2012 - 16:00

Une éternelle tradition entre mon frère et moi, mes premiers jeux se sont faits avec lui... Le jeu du panneau. Vous connaissez ? Dès que vous voyez un simple panneau de limitation de vitesse, hurlez panneau avant les autres. C'était mon premier jeu, à quatre ans, alors que cela partait d'une simple explication du " pourquoi ce panneau est rond et pas rectangulaire ". Il faut dire que j'aimais les formes rectangulaires et pas les rondes... Mon premier jeu, et j'avoue que j'y joue encore, même seule.

Car après cela, je ne faisais qu'inventer des jeux. Je créais les plateaux avec des feuilles collées. Une nouvelle version du monopoly où l'on achetait en fonction de nos talents de comédien - soit il fallait faire pleurer, rire, se tourner en ridicule, faire des aveux... - et où les lieux n'étaient pas n'importe quoi, oh non ! Ces lieux étaient des noms d'étoiles. Et oui... Du Soleil à la Bételgeuse, de Sirius A à Deneb... Beaucoup de jeux que je créais et que mon frère testait avec moi, améliorant les détails...

Donc, du " Polyétoilemono " - allez savoir pourquoi je l'ai nommé ainsi, je n'avais que 6 ans... - au " C'est quiii ? " ( attention, trois " i " ! Et bien, oui, à huit ans, le " i " compte, nom de nom ! ) que j'amenais à l'école primaire, et jouaient ceux qui le souhaitaient. Pas beaucoup, en fait... mais cela n'avait pas d'importance pour moi ! Plateau de jeu, un peu comme sur l'oie, mais on ne pouvait avancer que de une à trois cases... Le joueur de notre droite tirait une carte, avec une citation d'un livre quelconque. Et nous ne donnions que trois indices au maximum pour que l'autre devine le titre et l'auteur, et parfois la fin de la citation. Je me rappelle que je tombais toujours sur " Rien ne... ", et que cela me faisait rire. Alors, les indices ? Un seul me suffisait. '' Marin ''. Marguerite Duras, le Marin de Gibraltar, citation complète " Rien ne sert à rien ". Feuilleter des livres par hasard sert, parfois...

Voici à quoi je jouais ! Des jeux que je créais, et que je partageais, souvent des dérivés, parfois de totales créations, ou du moins je l'espérais... Tout est parti d'une simple explication de mon frérot. " Dis, grand frère, pourquoi ces chiffres sont entourés de rouge ? Et pourquoi c'est rond, d'abord ? Rectangulaire c'est plus classe, non, hein, dis frérot ? C'est plus classe, hein ? " Avouez qu'il est classe mon frère quand il a répondu " Parce que ça tourne en rond... Le chiffre indique le chiffre où cette aiguille doit être. " La classe, frérot...
Revenir en haut Aller en bas
Sel
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: La classe, frérot...   Lun 5 Nov 2012 - 18:50

Aujourd'hui, j'aime beaucoup mieux les jeux de société que quand j'étais petite...Et je pense que je m'amuserais beaucoup avec ton jeu des citations !

Notre version du jeu du panneau à nous, c'était au premier qui trouverait une tw*ing*o, voiture qui à l'époque semblait si différente des autres avec ses couleurs acidulées.

En tous cas, bravo pour ton texte, qui me fait penser à un aspect de plus de la consigne auquel je n'avais pas songé, et qui fait ressortir des souvenirs !
Revenir en haut Aller en bas
 
La classe, frérot...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LIEN] microsd 8 GO classe 6 à prix gratos
» Le vade-mecum de 1ère classe
» Les cabines de 2ème classe
» Croiseur classe D'Assas .Scratch 1/700éme
» Cuirassé Classe Charlemagne scratch 1/700 éme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 229-
Sauter vers: