Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Clémence et Noémie

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 11:17

Clémence et Noémie

Elles auraient pu être sœurs tant leur ressemblance a toujours été étonnante. Elles n’ont été qu’amies. Une amitié qui remonte à la communale, c’est-à-dire dans les brumes d’une lointaine jeunesse !

Longtemps, la vie et ses contraintes ont mis de la distance entre elles. Distance purement kilométrique car toutes deux n’ont jamais cessé de manier la plume.
Le destin s’est plu avec une belle constance à leur jouer quelques-uns des tours pendables dont il semble parfois posséder une réserve inépuisable. Un cancer par ci, un accident par-là, quelques menues brisures du quotidien pour pimenter le tout…
L’an passé, Clémence a émargé une fois encore à la liste du malheur en perdant Paul, son époux depuis près de soixante-dix ans. Elle qui, en dépit de tout, avait toujours dansé sur la vie avec une grâce de papillon, pour la première fois s’est effrayée. Devant le gouffre ouvert, elle a reculé. Résiliant le bail de son modeste pavillon de banlieue, elle a rejoint son amie, qui n’en espérait pas tant, au soleil du midi.

Le soleil, toutes deux l’ont aussi au fond des yeux comme elles ont la malice incrustée au creux de chaque ride. Bientôt nonagénaires, elles sont moins vieilles que bien des jeunes. Ensemble, elles cultivent le jardin des souvenirs, tournent en dérision leur solitude passée, leurs douleurs et l’indifférence des rares parents qui leur restent. Elles parlent surtout de l’avenir, comme on investit sur une belle pomme verte que la chaleur de l’été fera rougir sur l’arbre. Leurs veines saillent, leurs forces s’en vont, leur dos se voûte sous la craquante arthrite, l’insouciance et la légèreté, forgées à l’aune des aléas de leur si long parcours, demeurent…

Elles ont même repris goût au petit verre de cassis à la fin du repas et à la saveur âcre du caporal déniché au fond d’un vieux pot de grès. Les voici pouffant comme deux collégiennes attardées :

- Tu te vois à cet instant, pétunant comme un sapeur dans une maison de retraite ? Tu imagines un peu la tête de la directrice ou du personnel soignant à la vue de ces deux mamies enveloppées de fumée ?
- Très peu pour moi ! Même en pensée ça me fait frémir ! Au passage, je te signale, chère amie, que de nos jours, on ne dit plus maison de retraite. Ça fait vieillot. Les gens à la page disent EHPAD ! Avec une bouche en c… de poule pour faire plus distingué !
- Tu me feras toujours rire toi ! Mais dis-moi, au nom du principe qui veut que l’on se moque gaillardement des choses graves, n’avais-tu pas composé quelque chose là-dessus ? Rafraîchis ma mémoire !
- Tu veux parler de mon acrostiche féroce ? Le voici, le voilà !

Encagés, béquillés, alités, de vieux
Hommes, de vieilles femmes conjuguent leur
Présent en toute dépendance
Attendant patiemment que sonne l’heure
De Dame Délivrance.

En janvier dernier, Noémie est tombée dans l’escalier en allant à la cave. Elle s’est brisée le col du fémur et froissé quelques côtes. Un VSL est venu la chercher. Pour la conduire à l’hôpital. Normal. Puis il est revenu deux semaines plus tard. Toujours normal. Direction un EHPAD inconnu. Contre son gré. Anormal.

Allongée sur son lit médicalisé, seule dans une chambre impersonnelle, elle a encore assez de force et de lucidité pour se laisser couler. De toute façon, Clémence ne viendra pas la voir. Elle n’a pas de voiture et personne ne se souciera d’y pallier. Ça ne fait rien. Elle a tout ce qu’il lui faut pour passer sur l’autre rive. En guise de viatique, son amie de toujours lui a légué son rire espiègle de petite fille, son jeu de mots percutant et sa phrase favorite : « C’est merveilleux la vieillesse, dommage que ça finisse mal. »
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 18:05

En lisant les premiers textes, je me rends compte de la difficulté de cette consigne.
Tu t'en tires magistralement bien. Avec une mention particulière pour cette partie
Citation :
Le soleil, toutes deux l’ont aussi au fond des yeux comme elles ont la malice incrustée au creux de chaque ride. Bientôt nonagénaires, elles sont moins vieilles que bien des jeunes. Ensemble, elles cultivent le jardin des souvenirs, tournent en dérision leur solitude passée, leurs douleurs et l’indifférence des rares parents qui leur restent. Elles parlent surtout de l’avenir, comme on investit sur une belle pomme verte que la chaleur de l’été fera rougir sur l’arbre. Leurs veines saillent, leurs forces s’en vont, leur dos se voûte sous la craquante arthrite, l’insouciance et la légèreté, forgées à l’aune des aléas de leur si long parcours, demeurent…
Que je trouve magnifique salut bas

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!


Dernière édition par Admin le Mar 4 Déc 2012 - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 18:28

J'aime beaucoup... flower
Et je trouve la fin bien triste quoique, hélàs, réaliste No
Comme on a demandé un peu de gaieté, JP, tu n'aurais pas une fin plus drôle à l'image du reste de ton texte ?
Et salut bas pour le "poème" sur l'Ehpad ! Ca s'appelle vraiment comme ça chez vous ? Ca signifie quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 20:08

EHPAD signifie Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes.
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 20:15

Dépendantes de quoi ? Quelle horreur !
Ma mère ( 102 ans) vit dans une " maison de repos et de revalidation", c'est quand même plus positif !
Quel est l'idiot qui a trouvé cette appellation chez vous ? fuite
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 20:15

Présenté à la haute Direction de l'Assistance Publique, je ne suis pas totalement persuadé que ton acrostiche recueille l'assentiment des décideurs au point de figurer sur les panneaux d'entrée ... Dommage ! Un peu d'auto dérision ne serait-il pas le bienvenu en ces lieux ? euh ?

Sinon, j'aime tout particulièrement cette phrase :
Citation :
Elles parlent surtout de l’avenir, comme on investit sur une belle pomme verte que la chaleur de l’été fera rougir sur l’arbre
flower

Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 20:18

Amanda a raison : qui a pu proposer cette appellation ? Un technocrate sans doute lol!
Revenir en haut Aller en bas
PivoineBlanche
Maîtrise le sujet



MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mar 4 Déc 2012 - 23:45

Je le trouve vraiment bien ce texte... D'autant plus que je me suis cassé les dents sur la consigne. Je pense que la phrase de Mauriac rend la chose difficile... J'ai lu cette phrase et comme je pensais maladie, douleur, peines, souffrances, je ne trouvais pas du tout la vieillesse merveilleuse. Mais ici, tout tient, et il y a une logique... C'est bien, vraiment bien...
Revenir en haut Aller en bas
Sel
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mer 5 Déc 2012 - 10:03

A mon tour, je te félicite pour ton texte de cette semaine. J'avais justement envie de citer les mêmes passages qu'Admin et que Catsoniou. L'un parce qu'on y retrouve vraiment la photo de la consigne, très joliement décrite ("la malice au creux des rides", quelle heureuse trouvaille !), et l'autre, simplement parce que j'aime beaucoup l'idée de ces deux "vieilles" parlant surtout de l'avenir.

Bref, bravo, quel talent !


Dernière édition par Sel le Mer 5 Déc 2012 - 12:06, édité 1 fois (Raison : faute de frappe)
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical
Festoyeur
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mer 5 Déc 2012 - 11:53

Toujours un bonheur de te lire Jean-Pierre cool !
En plus des phrases citées précédemment, je retiens aussi celle-ci:
Jean Pierre 19 a écrit:
Longtemps, la vie et ses contraintes ont mis de la distance entre elles. Distance purement kilométrique car toutes deux n’ont jamais cessé de manier la plume.
ça veut tout dire sur leur belle relation, et la photo en est un aboutissement.
quel talent !

Juste un bémol, ou plutôt une question, comme déjà mentionné chez Pivoine-Blanche: la contrainte de la consigne n'était-elle pas "Dialogue-Texte-Dialogue-Texte-Dialogue" ou n'ai-je rien compris? gné ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mer 5 Déc 2012 - 11:54

Relis la consigne Trainmusical (déjà commenté chez toi!!!)

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical
Festoyeur
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mer 5 Déc 2012 - 12:01

Pardon, comme mentionné chez moi, j'ai effectivement mal lu. Excuses-moi Jean-Pierre salut bas

Jean Pierre 19 a écrit:
EHPAD signifie Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes.
Pas terrible en effet. En Suisse, c'est EMS: Établissement Médico-Social.
Par contre j'aime bien celle mentionnée par Amanda en Belgique, "Maison de repos et de revalidation", j'aime bien ce mot revalidation.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mer 5 Déc 2012 - 17:11

Puisque cette semaine il est question de vieillesse, il m'est soudain venu l'envie de partager avec vous trois chansons traitant du sujet. Trois textes différents, magnifiquement écrits et interprétés. Emotion garantie.

https://youtu.be/fWVy-WInJkg Les mémés de Gérard Berliner
https://youtu.be/qCF-axEubpc La centenaire de Linda Lemay
https://youtu.be/s8WQkuN7t9w Les Vieux de Jacques Brel
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Mer 5 Déc 2012 - 21:26

J'admire beaucoup ton style, et te remercie pour les chansons.
Quand j'avais dix-huit ans, j'aimais la chanson de Brel... maintenant (et malgré son indéniable beauté et le talent de l'auteur) je trouve qu'elle est à se pendre... klennex1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Ven 7 Déc 2012 - 14:48

Tu penses vraiment qu'en maison de retraite, on attend patiemment la délivrance Jean Pierre ? C'est certainement vrai pour certaines personnes qui sont au bout de leur vie mais j'ai connu des pépés et des mémés qui ne prenaient que le côté pratique : le gîte et le couvert et menaient par ailleurs une vie normale et bien remplie : la pêche, la chasse pour les uns, des heures de bénévolat et des sorties avec les copines pour d'autres. Ce n'est pas la majorité bien sûr mais cela existe et c'est assez réconfortant.
Ceci dit, ton texte est plein de belles images et c'est me répéter encore et encore que de dire : un bonheur de lecture.


Dernière édition par les4vents le Ven 7 Déc 2012 - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Ven 7 Déc 2012 - 18:21

les4vents a écrit:
Tu penses vraiment qu'en maison de retraite, on attend patiemment la délivrance Jean Pierre ? C'est certainement vrai pour certaines personnes qui sont au bout de leur vie mais j'ai connu des pépés et des mémés qui ne prennaient que le côté pratique : le gîte et le couvert et menaient par ailleurs une vie normale et bien remplie : la pêche, la chasse pour les uns, des heures de bénévolat et des sorties avec les copines pour d'autres. Ce n'est pas la majorité bien sûr mais cela existe et c'est assez réconfortant.
Ceci dit, ton texte est plein de belles images et c'est me répéter encore et encore que de dire : un bonheur de lecture.

J'ai pensé en écrivant ces phrases aux maison de retraite pour personnes dépendantes et non à celles accueillant des résidents encore actifs.
Chaque fois que je vais visiter ma tante dans son EHPAD, par ailleurs fort côté, en voyant tous ces pépés et mémés assis ou allongés dans leur fauteuil, plus ou moins en prise avec le présent (plutôt moins que plus d'ailleurs !) j'ai vraiment l'impression qu'ils attendent que vienne le dernier souffle et j'en ai mal pour eux. Bien sûr, je ne rejette la faute sur personne mais c'est ainsi. Et qui sait, peut-être un jour, viendra mon tour de franchir le seuil...
Pas très gai tout ça ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Ven 7 Déc 2012 - 18:56

Et tu laisses passer cette grosse faute d'orthographe, copain ? Lire : "ils prenaient" bien sûr ! Embarassed
J'ai connu les deux situations dans la même maison de retraite : des vieilles personnes très dynamiques avec plein d'activités et d'autres, comme ma maman par exemple pour qui la mort a été une délivrance comme on dit. Mais je ne veux voir que le côté positif, tu comprends.


Dernière édition par les4vents le Ven 7 Déc 2012 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   Ven 7 Déc 2012 - 19:00

Je te lisais tout en écoutant ma fille aînée papoter avec sa mère. Du coup, je n'ai rien vu ! Ça m'apprendra à faire deux choses à la fois ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clémence et Noémie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clémence et Noémie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 235-
Sauter vers: