Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 dernier coucher de soleil sur Queenstown

Aller en bas 
AuteurMessage
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Mar 5 Fév 2013 - 0:44

Ma chère Sineàd,

Je suis passée te voir, mais tu dormais si profondément, que je n’ai pas eu le cœur de te réveiller pour papoter.
Demain, l’émotion me saisira à la gorge et j’ai peur de ne pas savoir exprimer à ce moment là tout ce qu’il me reste à te dire.

Il fait nuit, mais je n’arrive pas à trouver le sommeil.
J’ai rallumé une bougie.
Il y a trop de choses qui se bousculent dans ma tête en cette veille de départ vers l’Amérique.

Ce soir, à table, tes parents avaient l’air si heureux pour nous, que je n’ai pas pu raconter tout ce que je ressens, cela aurait été indécent. Tes parents nous ont si généreusement hébergés pendant ces 2 années et j’ai réussi à les en remercier.
Deux ans, deux ans déjà que papa, maman et mon frère Tom sont partis pour New-York.
Il s me manquent tant.
L’excitation de les retrouver là-bas, au pied de Miss Liberty commence à monter .
Sais –tu Sineàd, que la Statue de la liberté est aussi grande que notre cathédrale ? cela doit être très impressionnant.


J’ai beau être impatiente de les serrer de nouveau dans mes bras, je n’en suis pas moins déchirée de vous perdre à jamais Brennan et toi.
Nous avons tous grandi ensemble, et tu es un peu comme ma sœur. Nos discussions de filles, nos fous rires et nos cache-cache dans la brasserie de ton père me manqueront.


Bien entendu, je peux comprendre mes parents.
Ils m’ont si souvent raconté leur terrible enfance au cœur de la grande famine de 46, le Mildiou, le choléra, la peur du lendemain…
Et ensuite, leur courage, leur assiduité au travail, leurs efforts en tant que métayers, les menaces d’expulsions répétées de notre Landlord, quand les loyers tardaient à arriver…parce que nos parents payaient en priorité nos écoles à Tom et moi.


Et puis, il y a eu notre oncle Finnbarr, qui nous faisait rêver d’une vie meilleure en nous décrivant l’Amérique.
Il nous vantait tant et si bien cette terre d’espoir qu’un jour Maureen et Finnlay Moore ont franchi le pas, secondés par mon frère ainé .
Qui pourrait les blâmer ?
Maman a fini par trouver du boulot pour elle et Tom dans une famille new-yorkaise. Si mes souvenirs sont exactes leurs patrons s’appellent William et Almira Ro…Roch…non, Rockfeller, c’est bien ça.
Des gens tolérants qui ont des enfants sensiblement de notre âge : Percy qui a 14 ans comme moi et une petite fille de 10 ans, tout comme Anthony.
Papa, lui, est parti construire le chemin de fer à travers le pays. Il a toujours été si courageux.

Je regarde mes frères dormir, Philip est si petit.
Ils sont si heureux à l’idée de retrouver leur maman.


Ce matin, en passant dans le port, j’ai vu le SS NEVADA amarré, cela m’a prise aux tripes ce gros cargo qui annonçait l’heure prochaine de nos adieux.


Au pied de la Cathédrale St Finnsbarr, j’ai cherché des yeux les ailes dorées .
Tu sais ce que l’on dit :
le jour où l’ange de la réssurection tombera, ce sera la fin du monde.
Il était à sa place, soufflant inlassablement dans ses deux trompettes et luisant fièrement sous le soleil levant, mais mon monde à moi s’écroulait sous mes pieds.
Brennan et moi avions si souvent imaginé le jour, où adultes, nous unirions nos destinées sous le regard bienveillant du Séraphin.
Et voilà, que mon destin prend un tour si différent…
Ton frère, ma chère Sineàd, en épousera une autre et m’oubliera, je ne serai jamais madame Annie Guinness.
A cette idée, mon cœur explose dans ma poitrine et je ne peux retenir mes larmes qui coulent en silence.

Je me sens coupable de vouloir rester dans notre chère et verte Irlande natale.
Ce soir, j’ai conscience d’avoir vu pour la toute dernière fois le soleil se coucher sur le lieu de mon enfance. Un bout de moi restera ici.
Mais jee me dois de retrouver ma famille, mes petits frères ne peuvent voyager seuls pendant ce long mois de traversée.
Tu sais comme moi, ce que je dois à mes méritants parents. Etre une jeune fille instruite et lettrée dans notre Irlande meurtrie par Cromwell est un cadeau incommensurable. Et mon déracinement aussi douloureux soit-il est ma manière de les en remercier .

J’imagine que savoir lire, écrire et compter me sera fort utile en arrivant là-bas sur la nouvelle île qu’ils construisent pour nous. Elle s’appelle Ellis Island. C’est un joli nom, non ?

Au printemps, ce sera ma première St Patrick sans vous. Je prierai pour vous.

Ma robe du dimanche, mon chapeau et mes bottines sont prêtes pour le grand voyage. Dans mon baluchon de lin j’ai emporté en plus des saucissons et denrées que tes parents m’ont gentiment préparés, ma brosse à cheveux et surtout de quoi t’écrire.
Je pars mais l’Irlande et toi restez dans mon cœur ma chère Sineàd.
Avec tout mon amour,


à jamais ta sœur de cœur


Annie Moore

Queenstown,
le 29 novembre 1891


ps : ne pleure pas toute à l’heure sur le quai, je t’écrirai souvent.
Je t’ai laissé mon ruban à cheveux, celui que tu aimais tant, et aussi ma croix.
conserve moi ton bon souvenir
Revenir en haut Aller en bas
Cassy
Admin
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Mar 5 Fév 2013 - 10:05

C'est très beau Eva, j'ai les yeux humides de t'avoir lu. J'étais avec Annie sur sa terre d'Irlande.
Il faut que tu continue à écrire Eva, que tu trouves du temps pour le faire, parce que tu écris vraiment bien sunny
Revenir en haut Aller en bas
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Mar 5 Fév 2013 - 11:53

merci Cassy .
un compliment ça se prend.
Et pour une fois je le prends d'un coup, sans tenter un "mais non" de personne non sûre d'elle.
Le texte est ce qu'il est , perfectible et c'est ce qui en fait son charme je pense.

***
je me suis beaucoup "amusée" pour cette consigne

je ne savais pas comment serait ce texte car je ne maitrise pas le style épistolaire.
Par contre j'ai cherché toute la journée hier des détails
- sur Annie Moore ( la 1ère a avoir débarqué à Ellis Island ,qu'elle a en quelque sorte inauguré),
- sur l'Irlande
- et plus particulièrment sur les églises de Cobh ( l'église Finnsbarr, l'ange et la device sont réels),
- sur les famines de 1845, 1846 etc......

et ensuite à ces petites choses réelles, j'ai mélé de la fiction ( beaucoup )
et j'ai tenté de me mettre dans la peau de cette Jeune fille ( mais ça c'est beaucoup plus difficile, je pense que je suis très en dessous de tout ce qu'elle a du ressentir avec ce gros tournant de sa vie)

en tout cas j'aime le fait que ça coule de manière fluide
sans que l'on se rende compte au final du "boulot" de recherche qu'il y avait derrière
Cela signifie ce n'est pas trop mal .Et en tout état de cause j'ai pris du plaisir à écrire, et toi à le lire, c'est déjà un bon début !
Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Mer 6 Fév 2013 - 6:59

Je ne sais pas pourquoi tu nous as privé de tous ces textes depuis tout ce temps, mais je trouve celui ci plein de merveilles ! L'adolescente que tu décris, déchirée entre l'espoir d'un meilleur et la souffrance de quitter ceux qu'elle aime, très réaliste ! A cette époque, on était adulte très tôt !
Je trouve cette consigne plus difficile qu'elle ne parait. Le risque majeur est de ce planter, et de ne pas faire ressortir suffisamment l'émotion. Mais toi tu réussit parfaitement. J'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Mer 6 Fév 2013 - 10:18

merci escandélia , ça me touche

même si je me dis que j'aimerais écrire qq chose qui soit moins lacrymal dans les sentiments que je provoque
j'aimerai un jour écrire un texte gai , enjoué qui engendre des sourires

bien entendu, cette consigne ne s'y prêtait guère .
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Mer 6 Fév 2013 - 13:41

Eva - Alix écrit :
Citation :
j'aimerai un jour écrire un texte gai , enjoué qui engendre des sourires

Mais oui, incessamment sous peu, tu nous donneras à lire un texte qui illuminera nos visages d'un sourire...
Quant au présent sujet, il est criant de vérité, parfaitement plausible, documenté et Annie Moore serait fière de t'avoir inspirée de t'inspirer ainsi ... salut bas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Jeu 7 Fév 2013 - 17:52

Déjà, j'aime beaucoup le titre donné à ton texte. Eh oui, je suis très sensible aux titres ! sunny Ensuite, tu as très bien su évoquer les sentiments d'Annie : le déchirement de devoir quitter son pays et ses amis d'une part et d'autre part, son excitation à l'idée de rejoindre ses parents dans un pays neuf où elle espère trouver une vie meilleure. Belle écriture Eva-Alix !
PS : j'ai trouvé le post scriptum très touchant.
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Jeu 7 Fév 2013 - 20:22

Ton Annie est très réelle, à la fois pleine d'insouciance et de fraicheur, mais aussi grave et parfaitement consciente de ce qui se joue dans sa jeune existence.

La lecture de ton texte est en plus très agréable


bravo
Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Jeu 7 Fév 2013 - 21:25

Silène a écrit :
Citation :
mais aussi grave et parfaitement consciente de ce qui se joue dans sa jeune existence.
Les enfants de la misère murissent plus vite que les autres,
c'est malheureusement le lot de bien des enfants pauvres, encore aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Lunasolare
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   Ven 15 Fév 2013 - 23:12

Eva-Alix a écrit:

j'aimerai un jour écrire un texte gai , enjoué qui engendre des sourires.
Je comprends ce sentiment je me suis aussi souvent dit ça. Et puis de temps à autre des consignes m'ont poussées à tenter le genre. Non sans peine mais tout finit par venir. Surtout au moment où on s'y attends le moins en fait ! Wink

En tous cas j'ai vraiment beaucoup aimé ton texte.
Très réaliste et sensible ! Le renoncement de l'aînée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dernier coucher de soleil sur Queenstown   

Revenir en haut Aller en bas
 
dernier coucher de soleil sur Queenstown
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier coucher de soleil de 2010 ... Meilleurs Voeux à tous (puma)
» coucher de soleil
» coucher de soleil sur les monts d'auvergne
» Mer Du Nord, Coucher de Soleil
» Coucher de soleil d hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 242-
Sauter vers: