Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Je n'oublie pas ce que je quitte

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassy
Admin
avatar


MessageSujet: Je n'oublie pas ce que je quitte    Mar 5 Fév 2013 - 9:58

Chère tante,

Je pars sans espoir de retour, le cœur lourd, la tête pleine des images de ma campagne Irlandaise.
J’ai emporté dans un petit sac de jute une poignée de terre, ramassée sur le chemin de la falaise. Je vais la garder tout contre moi, et lorsque le mal du pays envahira mon cœur, je la toucherai du bout de mes doigts. Je reniflerai l’odeur de l’Irlande, je fermerai les yeux et je penserai à ma campagne, à la pluie lavant la lande, au portail de bois vermoulu de votre jardin, au ciel immense , aux murets courant en bord de mer.
Je pars pleine d’espoir aussi. Là-bas, de l’autre côté, il y a peut-être une vie meilleure, et mes parents que je n’ai pas vus depuis si longtemps.
Je dois être forte, pour mes frères, pour mon père qui m’attend au delà de l’océan.

Que sera ma vie? Qu’y a-t-il à construire là où on dit que tout est possible? Lorsque je me mets à rêver, je me vois dans quelques années, nourrissant mes enfants à mon sein lourd et plein. Je vois mes frères aux joues rebondies travaillant dur pour gagner un pain trouvé à profusion.

Nous sommes des centaines à embarquer, nos bras ne sont pas épais mais du courage, nous en avons à revendre, et notre volonté chevillée au corps, nous allons vers l’inconnu avec toute la détermination que peut porter un irlandais.
Nos cœurs sont tristes, mais remplis de rêves de meilleur
Nos pieds sont mal chaussés, mais prêts à marcher vers un futur bienveillant.

Ici, sur ma terre d’Irlande, tout est fini. Ici, Dieu a oublié de distribuer du bon, il nous a gâtés du beau et nous le payons en souffrant de la famine.
Ici, la cause est perdue, nous aurons beau lutter, nous aurons toujours au creux du ventre la faim qui nous tenaille.
Là-bas, Dieu nous donnera une nouvelle chance, et si nous la saisissons, nous porterons en nous l’espérance de tout un peuple resté au pays.
Là-bas, nous aurons la force de garder le point levé pour nous battre et faire notre place.

Il n’y a pas d’autre avenir pour nous. Nous aurons traversé les mers, subi des tempêtes, compté les jours et les nuits sur cet immense bateau et j’ose imaginer qu’à l’arrivée il y aura un grand rayon de soleil dans le port de New york. Mon père me tendra les bras, ma mère laissera couler quelques larmes, mes frères et moi-même, nous saurons, à cet instant, qu’il n’y avait pas d’autre choix.

Chère tante, j’emporte votre souvenir dans un coin de mon cœur et vous souhaite le meilleur, vous qui avez choisi de rester. Que Dieu vous garde.

Là, dans le port de Queenstown, dans quelques heures, sur ce quai froid et sale, je vais quitter mon pays en serrant fort la main de mes frères. Et juste avant de monter à bord de ce paquebot, je me retournerai une dernière fois, pour me remplir de cette Irlande chérie.

Je n’oublie pas ce que je quitte
Je veux avoir foi en ce que je vais trouver

Bien à vous

Annie
Revenir en haut Aller en bas
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Je n'oublie pas ce que je quitte    Mar 5 Fév 2013 - 12:01

superbe !
c'est très instructif de voir sur une consigne comment nous pouvons voir différemment le personnage. Et d'ailleurs ça vaut le coup de ne lire les autres que lorsque notre propre texte est écrit, afin de garder un oeil neuf sur le personnage.

Tu nous a dépeins une Annie réaliste, très mûre, très impliquée dans la cause Irlandaise, et très pieuse (une bonne candidate au parti fenian, qui s'est mis à lutter à distance pour libérer l'Irlande du joug Britannique). bravo.

Moi j'en ai fait une adolescente un peu plus égocentrée
(mécanisme de défense que j'ai imaginé pour Annie ?)

J'aime bien les deux faces d'Annie et j'ai aimé me balader sur la lande irlandaise avec elle (les descriptions de paysages , décor etc sont très réalistes, je pense que de ce côté je pêche un peu pour les décors ),j'aime imaginer Annie en train de ramasser un peu de SA terre pour l'emporter avec son unique et limité nécessaire pour déménager la bas , si loin ...c'est très émouvant.

bon voyage Annie !
Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Je n'oublie pas ce que je quitte    Mer 6 Fév 2013 - 6:48

Que ce texte est beau ! Il est prenant, on rentre bien dans la peau du personnage, il est porteur d'espoir aussi :
Citation :
Ici, sur ma terre d’Irlande, tout est fini. Ici, Dieu a oublié de distribuer du bon, il nous a gâtés du beau et nous le payons en souffrant de la famine.
Ici, la cause est perdue, nous aurons beau lutter, nous aurons toujours au creux du ventre la faim qui nous tenaille.
Là-bas, Dieu nous donnera une nouvelle chance, et si nous la saisissons, nous porterons en nous l’espérance de tout un peuple resté au pays.
Là-bas, nous aurons la force de garder le point levé pour nous battre et faire notre place.
Merci Cassy (belle plume)
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Je n'oublie pas ce que je quitte    Mer 6 Fév 2013 - 13:34

Citation :
Il n’y a pas d’autre avenir pour nous

Effectivement, les désastres successifs ôtaient tout espoir aux Irlandais, à part pour quelques uns d'entre eux qui commençaient à s'organiser mais il leur faudra vingt ans pour parvenir à une négociation avec l'Angleterre.

Et la référence à Dieu est une réalité que j'ai constaté de visu : les Irlandais sont très croyants et pratiquants encore aujourd'hui... Et ne serait-ce que pour cela, l'athée que je suis, respecte la religion ...

Et cassy : quel talent !

Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Je n'oublie pas ce que je quitte    Mer 6 Fév 2013 - 19:47

Elle est tellement forte et réaliste, cette fille.
C'est terrible d'imaginer un tel exil. Pour elle, mais aussi pour tous ceux qui ont vécu le déchirement, ce choix entre tout quitter et vivre ou rester et mourir.

bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je n'oublie pas ce que je quitte    Jeu 7 Fév 2013 - 18:15

Dans ton texte, Annie, malgré son chagrin, se projette déjà dans l'avenir. Bien sûr, son cœur est lourd parce qu'elle quitte sa terre mais elle est lucide. Elle sait que l'Irlande ne la nourrira pas.Tu as su particulièrement donner à ton héroïne une force et une détermination sans faille. flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je n'oublie pas ce que je quitte    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'oublie pas ce que je quitte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tropper, Jonathan] C'est ici que l'on se quitte
» Christiane Naffah quitte la restauration - Libération le 23.04.2010
» Un Hall Of Famer nous quitte :(
» Je ne vous oublie pas mes ami(e)s
» C'est ici que l'on se quitte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 242-
Sauter vers: