Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Je tire un trait sur le Connemara

Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Je tire un trait sur le Connemara   Mar 5 Fév 2013 - 20:54

Philip MOORE
Port de Queenstown
à
Arthur O BRADAIGH
Fermoy
Comté de Cork

Le 20 novembre 1891
Mon cher Arthur,

J'aperçois au loin sur la mer un bateau qui s'avance. Avec moi, sur les quais, des centaines de personnes résignées attendent le moment fatidique où ils vont s'embarquer pour l'inconnu.Je suis condamné à la garde de nos bagages dans la crainte d'un vol éventuel par Antony et Annie, partis aux renseignements sur l'heure de départ. Ramèneront-ils quelque pitance au cas où sur le navire, la fourniture d'un repas ne soit pas la première préoccupation de l'équipage ? Selon ce qui se dit ici et là, les conditions de voyage seront, dans le meilleur des cas, rien moins que confortables.

Notre seul espoir : effectuer la traversée sans maladie grave dont la conséquence serait de nous interdire de fouler le sol américain, bloqué par les services d'immigration sur Ellis Island. Nous implorons Dieu pour qu'il nous soutienne jusqu'aux retrouvailles avec nos parents.

Les quelques lettres reçues ne nous permettent pas d'imaginer vraiment si les Américains vont nous accueillir le sourire aux lèvres ou s'ils considèreront les Irlandais comme des traine-misère dont on peut user et abuser, et ainsi nous réserver les travaux les plus difficiles et les moins bien rétribués...

Antony et moi, nous nous verrions bien partir à la conquête de l'Ouest. Un attribution de terres incultes nous comblerait. La construction d'une maison et des dépendances ne nous pose pas de problèmes à mon frère et moi. Nous savons que nous recelons en nous des talents de bâtisseurs qui ne demandent qu'à être exploités.

A vrai dire, j'aurais tant aimé rester dans notre Irlande... Je regrette tant de ne pas concrétiser notre rêve commun : notre élevage au Connemara dans lequel paitraient poneys et moutons, plus particulièrement des Scottish Blackface. Je le crois, un jour, les poneys du Connemara gagneront dans le monde une réputation de sportifs, d'endurance et de douceur. Hélas, je trace un trait sur le Connemara...

Oui, mon cher Arthur, je regrette vivement que notre projet ne voie pas le jour. Murets irlandais uniques au monde escaladés avec vélocité sous les yeux émerveillés des enfants, splendide verdeur des pâturages, tourbières pittoresques avec ses briquettes alignées, non, tout cela est à jamais banni de mon regard.

Et tu le sais, mon cher Arthur, je pars la rage au cœur. Arraché de mes racines pour je ne sais quel avenir, je ne peux pardonner aux oppresseurs les humiliations infligées au peuple irlandais. Depuis le sinistre Cromwell qui contribuait à dépouiller nos ancêtres de leurs terres jusqu'à ceux qui octroyaient un penny par jour ou un bol de soupe à nos pères en paiement ou aumône (?) pour la construction des innombrables murs qui séparent les lopins de terre, il y a quelques dizaines d'années quand la famine ravageait nos populations suite au désastre du mildiou sur la pomme de terre. Des milliers de morts qui en résultaient, les oppresseurs portent une lourde part de responsabilité ! Un jour, le peuple se soulèvera. Peut-être seras-tu dans le contingent des combattants ? Tu peux m'en vouloir, mais j'y renonce définitivement...

Exclus de tous droits politiques, de libre mariage, d'accès aux professions de la justice. Interdits du droit à la propriété, interdits de mariage avec une personne qui pratiquerait un culte différent, nous sommes des parias sur notre propre terre et cela, je ne peux plus le supporter.

Alors, je pars le cœur saignant mais l'espoir au cœur envers le Nouveau Monde et si nous ne nous revoyons pas sur cette Terre , là-haut, le Seigneur nous accueillera et je te retrouverais. Adieu, Arthur, mon frère, mon Ami...

Je t'embrasse.

Philip MOORE
Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   Mer 6 Fév 2013 - 6:43

Citation :
Exclus de tous droits politiques, de libre mariage, d'accès aux professions de la justice. Interdits du droit à la propriété, interdits de mariage avec une personne qui pratiquerait un culte différent, nous sommes des parias sur notre propre terre et cela, je ne peux plus le supporter.
Je ne l'aurais pas supporté non plus !

Combien ont payé chèrement leur liberté, combien sont morts pour la défendre, combien encore mourront ? Et combien encore devront mourir de faim ?
Ces questions, ne devrions nous pas tous nous les poser ? Y chercher des réponses ? Combattre famine et misère ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   Mer 6 Fév 2013 - 10:01

Cats!!!!! Que te dire???????????????
Merci de m'avoir embarquée avec toi dans cette aventure.
Ton texte est beau, complet, passionnant.

En un mot comme en mille : salut bas

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   Mer 6 Fév 2013 - 10:30

enfin un point de vu différent de celui d'annie ça change un peu et c'est sympa aussi
Je te livre ce que j'ai ressenti en le lisant

==>j'ai apprécié la documentation sérieuse que l'on sent derrière le texte qui est complet et très très bien écrit.

==>J'ai aimé les descpriptions des rêves des garçons pour les poney, le rêve américain.

==>et pourtant en lisant je me disais que c'était tellement bien écrit que des enfants d'une dizaine d'années même bien mûrs auraient eu peut être du mal à l'avoir écrit :

[je ne peux pardonner aux oppresseurs les humiliations infligées au peuple irlandais. Depuis le sinistre Cromwell qui contribuait à dépouiller nos ancêtres de leurs terres jusqu'à ceux qui octroyaient un penny par jour ou un bol de soupe à nos pères en paiement ou aumône (?) pour la construction des innombrables murs qui séparent les lopins de terre, il y a quelques dizaines d'années quand la famine ravageait nos populations suite au désastre du mildiou sur la pomme de terre. Des milliers de morts qui en résultaient, les oppresseurs portent une lourde part de responsabilité !

Exclus de tous droits politiques, de libre mariage, d'accès aux professions de la justice. Interdits du droit à la propriété, interdits de mariage avec une personne qui pratiquerait un culte différent, nous sommes des parias sur notre propre terre et cela, je ne peux plus le supporter. ]

à moins qu'il n'ait entendu ses parents en parler deux ans plus tôt ..


==>Et je me suis dit que pendant qu'il écrivait une telle lettre , il ne devait pas surveiller bien fort les maigres bagages sur le quai *clin d'oeil*

ceci dit c'est un magnifique texte qui nous met dans l'ambiance de l'Irlande et nous en apprend beaucoup. merci


Dernière édition par Eva-Alix le Mer 6 Fév 2013 - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   Mer 6 Fév 2013 - 11:51

Merci ... bisou

J'ai pris du plaisir à écrire cette lettre qui, je le pense, aurait pu émaner d'un jeune candidat à l'émigration...

En juin 2010, suite à un séjour en Irlande - "le" voyage de ma vie ! - j'avais écrit plusieurs articles sur kaleblog : Grace O Malley et Ce que je sais de l'Irlande*.

Quel pays extraordinaire : paysages, maisons multicolores , murets , pubs , et de surcroît, l'amabilité des habitants.

Nous avions d'autant apprécié que notre guide une jeune femme originaire du Gard nous faisait partager son érudition comme si elle souhaitait incruster en nous l'Irlande ...

*
http://kaleidoplumes.canalblog.com/archives/2010/06/06/19459015.html

Et si vous voulez vous imprégner de l'Irlande et du Connemara, écoutez :

https://www.youtube.com/watch?v=EwTQZmq4gGg
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   Mer 6 Fév 2013 - 20:02

Quelle description ! Tu nous permets d'entrer dans la vie quotidienne et celle de la communauté de ces irlandais, dans leurs joies et leurs douleurs.

T'as été irlandais dans une vie antérieure, non ? Wink


bravo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   Jeu 7 Fév 2013 - 18:30

Déjà bravo pour la présentation Cats : une vraie lettre ! Il nous manquait le ressenti d'un des frères d'Annie. Tout comme Eva, je trouve qu'un garçon si jeune ne peut pas être aussi plein d'amertume et avoir autant de projets en tête. Mais qu'importe ! On va faire comme si le garçon avait 20 ans. Wink Et dans ce cas, tu as très bien exprimé la déception, la rage, et aussi l'esprit de revanche qui anime Philip et qu'il espère communiquer à son ami Arthur.
On sent que tu aimes l'Irlande, un pays où je rêve d'aller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je tire un trait sur le Connemara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je tire un trait sur le Connemara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je tire un trait !
» [AIDE] Couleur d'écran tire vers le jaune
» 22 NOV - Libramont (B) - Chevaux de trait ardennais (Championnat National)
» vèhicule qui tire a gauche
» Déboucher une bouteille sans tire bouchon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 242-
Sauter vers: