Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Celui qui voit la lumière avant les autres...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sochard
Prend ses marques
avatar


MessageSujet: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Mar 5 Fév 2013 - 21:53

[youtube]https://youtu.be/2Q7jHZU8Ga8 [/youtube]

…est condamné à marcher dans l’ombre.

Hé oui, c’est bien moi sur la photo. J’ai décidé de quitter mon pays. On y crève littéralement de faim. J’ai entendu dire qu’en Amérique, un grain de blé semé en rend cent. Il y a des terres en friche à perte de vue.
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu le sommeil agité de rèves étranges. Parfois, je me vois tout nu courant dans la savane avec mes frères et sœurs et tout le clan. Nous dormons dans les arbres pour nous protéger des lions ou dans des grottes. La vie est une partie de plaisir permanente. On passe la journée à s’amuser, chasser, cueillir, copuler, chanter, s’épouiller. Parfois, je m’enfuies terrifié devant un crocodile ou un mammouth. La nuit, on chante avant de s’endormir ou alors, on lance des cailloux dans le ciel pour faire tomber des étoiles. Dans mes rèves d’enfant des savanes, je me vois, petit être unicélulaire et microscopique baignant dans les océans immenses avec des milliards et des milliards de mes semblables.
Vers l’âge de 14 ans, j’ai décidé de quitter cette terre de misère pour l’Amérique. Depuis, je ne fais plus les mêmes rèves. Je ne comprends pas plus ce qui s’y passe. Dans un de mes cauchemars, mon arrière petit fils volait dans un oiseau de métal et il lançait d’énormes champignons de feu qui dévoraient tous les habitants d’une ville. Ça se passait au Japon, de l’autre coté du monde.
J’ai essayé d’en parler à mes parents, à l’instituteur, au curé. Tout le monde m’a ri au nez.
Quand je rève de ce lointain descendant, je vois bien qu’il a le sommeil agité. Le même rève revient presque dans toutes ses nuits.
Il a 20, parcourt le monde. Ça ne lui coute rien. Il vit dans un monde sans argent et sans frontière. L’état a décrété que à 20 ans, on doit vivre ses rèves alors il donne tous les moyens possibles à tous les jeunes.
Comment en est on arrivé là ? Je ne sais pas.
Ce que je sais, c’est que dans ces rèves qui me sont transmis du futur, il n’y a plus de pauvres, pas de riches ; tout le monde doit se cultiver pour devenir un citoyen du monde et participe activement à la marche de tout.
Tout est gratuit mais il est donné à chacun selon ses besoins et demandé à chacun selon ses capacités.

Je pense que jamais je ne serai capable de transmettre ce rève d’Etats-Unis du Monde à qui que ce soit, alors mieux vaut ne rien dire…


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Mer 6 Fév 2013 - 9:58

Citation :
En vous mettant à la place d’Annie ou de l’un de ses frères, écrivez cette lettre où ils disent leurs espoirs mais aussi leurs craintes devant l’inconnu.

Je ne retrouve pas dans ton texte cette consigne.
Je ne sais pas qui parle dans ton récit, est-ce Annie? Est-ce l'un de ses frères?
L'Irlande est un sujet à part entière dans cette consigne, tu y fais très peu référence.
La vidéo, au demeurant très belle (tu ne précises pas pour la musique) n'apporte rien au sujet. Si cela avait été des images de l'Irlande, c'eut été plus judicieux.

Il faut parfois que tu sortes de ton regard critique vis à vis d'une certaine société et que tu laisses entrer en toi un peu de douceur, un peu de poésie (sisi! on en a tous en soi, ne me contredis pas Wink )

Si je ne te faisais pas ces critiques, je ne jouerais pas mon rôle d'Admin calimero



_________________
Admi.....ratrice de vos mots!


Dernière édition par Admin le Mer 6 Fév 2013 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Mer 6 Fév 2013 - 10:39

bonjour Henri,

comme le dit notre admin ton texte est un peu "hors sujet"même s'il n'en demeure pas moins un très bel écrit
pour lui il y a une place dans la section "écriture libre"

où tu peux à loisir écrire sans contraintes ( parce que parfois ça fait du bien aussi*clin d'oeil*)


ici il fallait parlait d'Irlande et en faire une lettre écrite par Annie ou ses frères .
peut être auras tu envi de retenter "l'exercice" qui est certes bien plus "clouté" que d'autres consignes *sourire*
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Mer 6 Fév 2013 - 13:20

euh ?

Je serais tenté de dire rien compris

Mais les com de Admin et Eva-Alix m'éclairent :

L'Irlande, son histoire, ses paysages ainsi que le contexte de l'émigration dont Annie Moore fut une pionnière se suffisent en eux-mêmes pour générer des lettres très diverses d'autant que la consigne s'accompagne de liens Web très éclairants sur le vécu du peuple irlandais, ce qui permet de se glisser dans la peau de Annie et ses frères et approcher de ce qui pouvait être leur ressenti ...
Revenir en haut Aller en bas
Sochard
Prend ses marques
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Mer 6 Fév 2013 - 22:21

Eva-Alix a écrit:
bonjour Henri,

comme le dit notre admin ton texte est un peu "hors sujet"même s'il n'en demeure pas moins un très bel écrit
pour lui il y a une place dans la section "écriture libre"

où tu peux à loisir écrire sans contraintes ( parce que parfois ça fait du bien aussi*clin d'oeil*)


ici il fallait parlait d'Irlande et en faire une lettre écrite par Annie ou ses frères .
peut être auras tu envi de retenter "l'exercice" qui est certes bien plus "clouté" que d'autres consignes *sourire*

Bon, je réponds à tout le monde.
Je vous ai déjà dit que je suis un gros fénéant. J'ai lu la consigne en diagonale; pas suivi les liens internet.
Le résultat est là.
La musique de youtube est juste là pour l'ambiance sonore. Je voulais qu'elle accompagne une certaine escapade du réel que devait susciter le texte.
Si ça interesse quelqu'un, la musique est de Josquin Despréz. Ne cherchez pas sur internet, vous ne trouverez rien de lui gratuitement.
Je dois etre le seul sur terre qui ait mis en ligne 10 heures d'émissions de France-Musique consacrées au sublime Josquin Despréz. Les liens à qui me les demandera!

Ah oui, j'oubliais; je suis parfaitement capable d'écrire à nouveau complètement à coté de la plaque.
Mais bon... on s'ennuirait avec un autre soi-même... auréole
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Jeu 7 Fév 2013 - 10:06

Citation :
Je vous ai déjà dit que je suis un gros fénéant. J'ai lu la consigne en diagonale; pas suivi les liens internet.

Désolée, mais je réagis.
Pour quelqu'un qui a un tel discours dans ces textes, je te trouve assez irrespectueux du travail que l'équipe d'administration fait ici.
Je suis la première à dire que les consignes sont aussi faites pour être détournées, dans la mesure où on garde un minimum d'infos de cette même consigne, sinon, où est l'exercice? Et où est l'intérêt de se décarcasser pour trouver des consignes?
Si on écrit juste pour balancer ses idées, sans aucune ouverture d'esprit, on peut le faire sur les textes libres.

Ce que je veux t'expliquer ici, c'est que j'ai une drôle de sensation.
J'ai l'impression que tu vides ton sac, écris sans cesse le message que tu veux faire passer, sans tenir compte de toutes les caractéristiques de ce forum.
Il n'y a partage que sur tes propres textes, parce que les gens viennent te commenter et que tu es dans la défense de tes idées (et non pas écrits)
Pour moi ce n'est pas du partage. Tu es fermé à tout ce qui ne concerne pas ta propre façon de voir le monde. Ce n'est pas une tribune ici, c'est un lieu de partage, un lieu d'écriture, un lieu où on essaie de s'améliorer, de s'ouvrir aux autres (à tous les autres)

Et ce qui me conforte dans ce que je suis en train de t'expliquer, c'est que tu ne commentes aucun autre texte, je me demande même si tu les lis.
Perso, j'ai l'impression que tu cherches un auditoire, pour soit faire passer tes idées, soit trouver une légitimité dans ce que tu penses et est.
Je prends ça comme un manque de confiance en soi, une sorte de thérapie que tu cherches à faire ici.

A un moment, il faut sortir du discours: les femmes sont toutes belles, les hommes sont immatures, l'argent est pourri, la société court à sa perte, le bonheur n'existe pas etc...

Et aller vers ce qui fait le propre de ce forum: j'écris pour être lu, commenté, j'écris pour m'améliorer, je suis là parce que je suis curieux des autres aussi, je vais chercher dans leurs textes des morceaux d'eux-même, je m'intéresse à ce qu'ils sont.

Si j'écris tout ça, c'est parce que je pense que beaucoup ici doivent se sentir mal à l'aise de te lire et de constater ce que je constate moi-même plus haut. C'est dommage, parce que tu fermes des portes qui peuvent te mener vers d'autres façons de penser. Quel dommage de ne pas essayer de découvrir ces autres!!!!!!

Evidemment, peut-être que je me trompe, peut-être que mon ressenti n'est pas celui des autres, et si c'est le cas, j'espère qu'ils viendront mettre un com après moi.

Continue à écrire sur les consignes, en essayant de les respecter un minimum . Mais ouvre toi aussi aux autres personnalités sur ce forum, sinon, où est l'intérêt d'être ici????
Et si tes textes ne trouvent pas la bonne place dans les consignes, il y a, exprès, un forum d'écriture libre, je t'invite à l'utiliser autant que tu veux.

Sans rancune sunny

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Jeu 7 Fév 2013 - 13:28

Admin écrit :

Citation :
Evidemment, peut-être que je me trompe, peut-être que mon ressenti n'est pas celui des autres, et si c'est le cas, j'espère qu'ils viendront mettre un com après moi.

Je souscris entièrement à ce que tu écris ici.

Autant le texte d'entrée de Sochard était d'un certain intérêt , autant on peut se demander ensuite où il veut en venir car pour le moins, il est "à côté de la plaque".
Disant cela, je sais que cela peut arriver à chacun d'entre nous et notamment à moi...
Cependant, se conformer à la consigne, c'est respecter celles et ceux qui se décarcassent à présenter des consignes originales, mais c'est aussi donner la possibilité aux écrivants de se dépasser, ce qui est stimulant pour la réflexion et formateur dans la mesure où, d'un lien Web donné, on va plus loin pour affiner sa réflexion et produire un sujet qui "tienne la route" quand même devrait-il détourner la consigne, tout en restant "dans les clous".
Je crois aussi qu'on n'écrit pas que pour soi-même et en retour, au risque d'apparaitre immodeste, les coms flattent l'alter ego du kaléïdoplumien...

En conclusion, je souhaite que Sochard, comme nous tous ici, dans notre diversité s'inscrive dans la production de sujets valorisants pour lui-même, l'ensemble des intervenants sans oublier les lecteurs de ce forum.

vive nous
Revenir en haut Aller en bas
Sochard
Prend ses marques
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Jeu 7 Fév 2013 - 21:10

Hé bein, ça rigole pas beaucoup ici; ça file droit!

D'abord je n'ai pas l'intention de m'excuser en quoi que ce soit.
Ensuite, j'ai déjà dit que je ne me sens pas capable d'écrire de la jolie prose ni de la poésie.
Ensuite, si je creuse mon sillon, bein vous aussi.

'Faut pas croire, j'ai bien lu d'autres textes; je n'ai rien a à en dire QUI N'AIT DEJA ETE DIT. Je n'ai pas envie de polluer des posts avec un commentaire inutile et maladroit. La timidité, quoi!
Ne confondons pas "timide et intelligent" avec "froid et calculateur". Nooooon, j'rigole, là. (Quoique...)

Ensuite, oui, j'ai lu en diagonale la consigne sur l'Irlande. C'était tard le soir; j'avais pas envie de suivre les liens parce que je me lève à 4h du matin, je bosse DEBOUT 8 HEURES sur une chaine de montage. Si, à 52 ans, vous en faites autant, je vous donne le droit de me critiquer. Par contre si vous etes des petits bourgeois dilettantes, vous voudrez bien me parler gentil!

De la consigne, j'avais juste retenu les mots Irlande, immigration, Amérique. Je trouve que mon texte n'était pas hors sujet dans ces conditions. Juste un peu décalé..
Je pensais qu'il y avait de la place pour les droles de zèbres. Bon; en tout cas, ils ont leur forum ( http://www.zebrascrossing.net/ )

Je n'ai fait que répondre à ceux et celles qui prennent plaisir à parler avec moi.

On ne fait jamais rien complètement par hasard. Parfois, on dit une chose exprés pour ne pas en dire une autre. "Où est passé ...I" par exemple!

De temps en temps, j'interviens sur un autre forum consacré à certaines pratiques minoritaires.
Le maitre de ce forum se fait appeler "Sultan". Je vous assure qu'il est d'une intuition et une bienveillance qui me laissent toujours pantois. Quand on est admis membre de son "palais", on rédige un post de présentation. MON post est devenu blog; parfois un peu hors sujet. Il s'en fout; d'abord ça ne coute rien à personne et ceux que je n'interesse pas ne me lisent pas...

Sinon, oui, j'ai bien entendu que je suis fermé aux autres... Voilà . . .

Après, que dire d'autre? Penser à la place des autres, c'est un peu (beaucoup) penser à soi-même.

L'émotion, c'est plus puissant que la réflexion. Je ne m'attendais pas à ce coup de pied de l'âne, vous savez. Alors sur le coup, pardonnez moi, les 3 ou 4 personnes qui avez échangé avec moi, j'ai oublié vos pseudos!
On se laisser guider par le plaisir. J'ai éprouvé un grand plaisir à dialoguer avec vous! C'était un peu comme dans la vie; on trouve ce qu'on ne cherchait pas! Avec vous, j'avais un peu trouvé ce que je ne cherchais pas...





Revenir en haut Aller en bas
Eva-Alix
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: categorie inclassable ce drôle d'oiseau   Ven 8 Fév 2013 - 11:00

Sochard,

Premièrement, j'ai envie de dire bravo !
Tu viens d'écrire ci-dessus, en commentaire un texte bien clair et étayé .
Je n'en doutais pas car tu as en toi des tas de choses à exprimer, comme je te l'ai déjà signifié ( et si tu n'as pas retenu mon prénom ce n'est pas bien important en l'espèce)mais également encore une grande "rage" qui bouillonne par dessous et parfois emporte tout et brouille cette transmission d'idées.

J'ose espérer que cet écrit n'étais pas un ADIEU.
Ton caractère entier jeterait il si facilement l'éponge au premier obstacle ?

Depuis quelques jours les échanges qui ont lieu avec toi (je peux dire "vous" si tu préfères, le "you" est plus pratique en l'occurrence) m'interrogent.

Tu as une manière d'aborder qui t'est vraiment spécifique.
Un peu à la manière d'un débat politique, où celui qui aura le mieux piqué sera le vainqueur de la joute oratoire.
Tu te sens incompris , et te qualifies toi même de drôle de zèbre, et nous dis qu'ici nous ne sommes pas aussi tolérants et amusants que sur zèbres crossing , où tu dois sans doute commettre des textes aussi .
Et en tout cas tu te sens mieux sous l'aile bienveillante du "Sultan", tu nous en as informés. Et pourtant, venir sur Kalé a été un de tes souhaits puisque pour cela tu as écrit un joli texte sur les femmes . un texte plein de sensibilité dont un passage a attiré mon attention :

[Comment pourrai-je écrire un éloge ?
Alors que le français écrit est pour moi comme une langue étrangère ?
Alors que je n’ai rien à dire qui puisse vous intéresser ?
J’aime les ans qui passent. Je ne voudrais pas avoir 20 ans.
Je me sens allégé du poids des années à venir.
Aujourd’hui, il me semble que j’y vois plus clair ; des yeux ont poussé dans mon dos.
J’ai appris à m’aimer.
Ça a été un véritable combat contre une certaine nature profonde inhérente à notre essence… ou à notre culture… Je ne sais pas… je continue à m’interroger là-dessus…
Cet excès d’amour de soi me permet d’aimer les autres.]



=> Alors que je n’ai rien à dire qui puisse vous intéresser ?
tu es parti avec l'idée qu'ici tu ne nous intéresserais pas.
Forcément ça créé dès le départ, un à priori négatif qui à la première remarque, nous vaut d'être tous taxés de "petits bourgeois dillettantes", quand bien même tu n'as pas eu le temps de savoir qui nous sommes.
Et soit dit en passant, jolie banderille plantée dans nos ego,
pour qu'en réaction, piqués au vif on te fonce dessus monsieur le Matador.
J’ai appris à m’aimer. dis tu, mais est tu certain d'y être arrivé ? Ou testes tu tes limites sur les autres ?

Nous avons tous, toi comme nous, des parcours de vie difficile et c'est souvent cela qui amène à l'écriture.
Tu n'es pas le seul à avoir souffert d'un passé difficile
que j'imagine (au travers de tes écrits, notamment [ le français écrit est pour moi comme une langue étrangère ?])
avoir eu lieu dans une Espagne Franquiste, je me trompe ?

Tu nous opposes également un " je me lève à 4h du matin, je bosse DEBOUT 8 HEURES sur une chaine de montage. Si, à 52 ans, vous en faites autant, je vous donne le droit de me critiquer."
qui me laisse pantoise à mon tour.

- Une critique n'est pas forcément sonner l'hallali
http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/sonner%20l'hallali
cela reste un avis personnel (qui peut être aussi bien positif que négatif)
et on en fait ce que l'on en veut (là je pense que l'idée de faire ce que tu veux va te plaire)
c'est aussi ça être ouvert aux autres .

- et derrière un écran d'ordi peut se cacher une grande diversité de corps de métier , pas toujours les plus simples ou les moins fatigants.
- Derrière un écran d'ordi peut se cacher une grande diversité d'origine sociale (maintenant le net n'est plus réservé à une élite, merci Cétélem et tous les profiteurs de misère de nous avoir au moins permis ça, mais à quel prix).
- Derrière l'écran, tous les âges sont représentés, ici aussi ...
- Derrière l'écran, bien malin qui pourrait dire qui nous sommes


Non ! tu ne peux pas agresser les membres du forum qui t'a ouvert les portes, en te cachant derrière ta chaîne de montage, qui espères-tu faire pleurer ?
Moi aussi, je travaille posté et dans des conditions qui font que souvent on me dit
" je ne pourrais pas faire ce que vous faites, heureusement qu'il y a des gens comme vous".
Et alors ?
on va comparer nos malheurs comme les gosses comparent leur billes ? et tu vas me casser la gueule si c'est toi qui gagnes ?
on a grandit et tu dis toi même être bien dans ton âge.
J’aime les ans qui passent. Je ne voudrais pas avoir 20 ans.
Montre le nous , s'il te plait Sochard !

Montre nous le vrai Sochard, celui que tu es arrivé à être, celui qui est tout en sensibilité. On a déjà eu un aperçu du Sochard révolté, du Sochard dessinateur (magnifiques dessins soit dit en passant !), du Sochard planteur de banderilles....
Montre nous que quand tu dis : des yeux ont poussé dans mon dos. ce ne sont pas des yeux de méfiance qui se drapent dans une pseudo supériorité dédaigneuse et que oui, ton J’ai appris à m’aimer , tu peux nous le faire passer par tes mots !!!!!


l'écriture comme les liens que l'on créé mettent du temps à se mettre en place et on n'y réussi pas en posant des bombes, en se sabordant
Oui reste ici !
écris !
enfin , fais comme bon te semblera
Tu es le bienvenue en tout cas monsieur le drôle d'oiseau

Et si tu es, comme ton titre l'indique , celui qui voit la lumière avant les autres,
ne ferme pas la porte , on est juste derrière toi
*sourire*


Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   Ven 8 Fév 2013 - 16:50

Au début, je ne voulais pas répondre, derrière, je trouvais que les coms postés représentaient assez bien ce que je ressentais, mais là:
Citation :
C'était tard le soir; j'avais pas envie de suivre les liens parce que je me lève à 4h du matin, je bosse DEBOUT 8 HEURES sur une chaine de montage. Si, à 52 ans, vous en faites autant, je vous donne le droit de me critiquer. Par contre si vous etes des petits bourgeois dilettantes, vous voudrez bien me parler gentil!
juste une question: qui es tu pour nous parler comme ça ? Que sais tu de nos vies ? Il y a peu tu dissertais sur le bonheur, et bien peut -être pourrais tu t'exercer aussi sur le respect.
contrairement à ce que tu affirme :
Citation :
C'était un peu comme dans la vie; on trouve ce qu'on ne cherchait pas! Avec vous, j'avais un peu trouvé ce que je ne cherchais pas...
il arrive aussi de trouver ce qu'on a cherché !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celui qui voit la lumière avant les autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui voit la lumière avant les autres...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivez la flèche
» Celui qui n'entend pas, ne voit pas et ne dit pas
» Enlever lumière rouge lorsque l'on filme et prend une photo
» Suppression de mp avant lecture
» 13,2 milliards d'années-lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 242-
Sauter vers: