Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Le secret de frère Athanase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Le secret de frère Athanase   Lun 22 Juil 2013 - 10:08

Rappel du premier message :

Quand je franchis la lourde porte du monastère, je ne savais pas encore ce que je venais faire en ces lieux.
J’avais reçu un email de mon oncle Antoine me demandant d’y venir de toute urgence pour une délicate affaire. Il disait avoir arrangé ma venue avec le père abbé en me faisant passer pour un thésard en quête de documents anciens. Antoine est, depuis de nombreuses années, moine bénédictin au monastère de Notre Dame des Prairies et c’était bien son genre d’être aussi mystérieux.
Le frère convers qui m’avait ouvert la porte s’était montré très accueillant et, me délestant de ma valise, m’avait indiqué que je trouverais frère Antoine dans la bibliothèque dont il m’indiqua le chemin.

Notre Dame des Prairies, sans jamais atteindre la renommée des monastères prestigieux ou des abbayes célèbres, avait été au Moyen-âge une étape importante sur la route des grandes villes de foire. A cette époque, elle accueillait des voyageurs désirant faire une halte à l’abri des malandrins qui hantaient alors les chemins, ou des pèlerins venant se recueillir devant les reliques de je ne sais plus quel ermite qui avait vécu là. Aujourd’hui, le monastère ne payait plus de mine, seulement une dizaine de religieux y demeurait encore, mais si les dons et les offrandes n’affluaient plus comme jadis, les moines avaient dû trouver une source de revenus non négligeable comme en témoignaient les bâtiments en bon état et la chapelle récemment restaurée. J’empruntais la galerie du cloître, admirant au passage les buis bien taillés dont l’austérité toute monacale faisait place, par endroit, à une explosion de roses. Il régnait ici un calme et une sérénité qui me frappèrent et me donnèrent l’impression d’être isolé du monde.

En pénétrant  dans la bibliothèque, je remarquai que la traditionnelle robe de bure avait laissé la place au jean et au col roulé. Outre mon oncle, il y avait là deux autres frères. Après une rapide mais chaleureuse accolade, Antoine fit les présentations :
« Voici frère Gauthier, notre prieur, et frère Anselme qui cumule les fonctions de chantre et de prévôt. »
Devant mon air interrogatif, Antoine précisa ; « Le chantre était autrefois chargé du scriptorium, aujourd’hui nous parlerons de bibliothèque et d’archives. En tant que prévôt il s’occupe aussi des relations avec l’extérieur. Tu seras peut-être étonné d’apprendre que nous avons des relations avec l’extérieur, mais les temps ont changé et l’époque des moines reclus dans leur monastère est révolue. D’ailleurs la règle de notre ordre a toujours imposé un équilibre entre prière et travail. Notre devise « ora et labora » en témoigne. Les activités que nous menons servent d’abord à subvenir aux modestes besoins de notre petite communauté, mais aussi, à gagner de l’argent pour entretenir nos bâtiments et je t’assure que, le temps des oboles et du mécénat étant bien révolu, entretenir ces vieux murs représente un véritable gouffre financier que nous devons gérer. Je t’ai d’ailleurs déjà fait goûter notre petite spécialité quand je t’ai rendu visite à Noël dernier… »
Il me revint alors à l’esprit une certaine liqueur ambrée que j’avais fort appréciée sans avoir bien réalisé que sa fabrication était due au savoir-faire des « collègues » de mon oncle.
« Tu veux dire que cette liqueur est préparée ici ?
—Préparée ici, dans nos bâtiments annexes, et commercialisée par l’intermédiaire d’une société locale de vins et spiritueux. Ne t’emballe pas ! Nous ne sommes pas la Grande Chartreuse, mais cette modeste production permet au monastère de subsister sans trop de problèmes… »
Antoine se tut, lançant un regard interrogateur vers ses compagnons.
J’attendis patiemment la suite car je sentais qu’il y avait un « mais… » et que, le découvrant, j’allais enfin connaître la raison de ma présence en ces murs.
........................................
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
stasis
Occupe le terrain
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Ven 23 Aoû 2013 - 14:53

Mais que cache le frère Athanase affraid ?

help Vivement la suite, dès que je connais cette ingrédient secret, je fais tourner à plein régime ma distillerie personnelle je sors 
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Lun 26 Aoû 2013 - 9:30

Ton énigme pétille comme les bulles de schweppes !

A consommer sans modération quel talent ! 
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Mer 28 Aoû 2013 - 17:55

 

Il ne nous restait plus qu’à trouver la lampe adéquate et nous aurions la clé du mystère. Là encore, Frère Patrick se montra plein de ressources : « La Fumée Bleue, s’écria t-il ! » et devant mon air ahuri, il précisa : « C’est le nom de la boîte de nuit installée pas loin en rase campagne, le rendez-vous de tous les jeunes du voisinage. Ils ont des tubes à lumière noire là-bas ! »
Je passerai rapidement sur notre escapade nocturne qui nous conduisit jusqu’à la Fumée Bleue. Il fallait absolument que frère Patrick soit revenu avant Mâtines. Pour ne pas attirer l’attention de tous les résidents du monastère, nous partîmes en début de nuit, empruntant les bicyclettes qui servaient aux frères pour leurs déplacements aux alentours. Je ne creusai pas la question, mais il me sembla que Patrick connaissait à merveille tous les chemins de traverse qui nous conduisirent sans encombres, malgré l’obscurité, jusqu’à la boîte de nuit. A certains regards discrètement échangés, il me sembla aussi qu’il n’était pas inconnu du personnel de l’endroit.
Il y avait foule en ce samedi soir et, dès l’entrée, je fus assailli par un déferlement de sons et d’éclairs lumineux. Patrick se fraya un chemin parmi la cohue des jeunes qui se trémoussaient sur la piste, jusqu’à une table à proximité d’un tube à lumière noire. Là, une fois installés, j’ouvris le carnet, avec quand même une certaine appréhension. Et si je m’étais trompé du tout au tout ?

Mais non, sur les pages blanches apparaissaient maintenant la fine écriture, bleutée sous la lumière noire, de Fère Athanase.
Notre jubilation était si complète que je décidai illico de commander une bouteille de Champagne pour fêter ce succès. Une bouteille achetée, une bouteille offerte était la promotion du jour et je dois avouer que notre retour au monastère fut des plus chaotiques. Quand, à minuit largement passé, accompagnés des aboiements de tous les chiens du voisinage, nous réussîmes à rejoindre nos pénates, après moult détours et chutes dans le fossé, la discrétion dont nous avions fait preuve au départ avait fait long feu. Place maintenant à une bruyante démonstration des effets pétillants du vin de Champagne ! Nous nous écroulâmes dans la cour sous les yeux ébahis d’une douzaine de moines sortant de Mâtines.

L’affaire n’alla pas plus loin car, le lendemain matin, ayant épuisé ma réserve de paracétamol et presque revenu à mon état normal, je remis le carnet à mon oncle en lui conseillant d’acheter très vite une lampe à ultraviolets pour découvrir, enfin, le secret de Frère Athanase. Tant il est vrai, que la veille au soir, enflammé par notre réussite je n’avais même pas cherché à lire la formule complète de l’Elixir des Prairies. Un seul mot avait retenu mon attention « HYSOPE ». Etait-ce cela l’ultime ingrédient ? Seul l’avenir nous le dirait et, après tout, c’était là maintenant l’affaire des moines.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Mer 28 Aoû 2013 - 18:29

Dans une boîte de nuit maintenant, on aura tout vu ! " Hysope", je cours regarder sur Wikipedia......
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Mer 28 Aoû 2013 - 18:33

Et ce que j'apprends, laisse la porte ouverte à bien des utilisations de l'hysope ....noooon ! 

Mais, comme tu écris, c'est l'affaire des moines, maintenant !



bravo! J'ai adoré ce texte qui m'a fait bouillir d'impatience !quel talent ! 
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Sam 31 Aoû 2013 - 9:33

Un monastère pas comme les autres + un moine qui s'éclate en boîte + un secret bien caché sous des bulles de schweppes  mort de rire 

=

une saga originale et très réussie, que j'ai suivie avec plaisir tout au long de cet été   flower 

bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Jeu 5 Sep 2013 - 21:00

Super Nerwen ! Bravo ! Heureusement que je n'ai rien lu avant d'écrire mes propres textes parce que j'aurais dû recommencer pour éviter le plagiat : livres de botanique, alambic...Et je dois avouer que j'aurais été ennuyée d'avoir à réécrire ! Zut : les vacances, c'est fait pour s'amuser et se reposer et non pour se creuser les méninges. lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Sel
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   Ven 6 Sep 2013 - 12:36

bravo! 

Super Nerwenn ! On se croirait effectivement dans le Nom de la rose !

J'aime le suspens, l'énigme, mais aussi l'atmosphère du monastère : calme, belle vie, et en même temps, tous les petits travers qui se révèlent : le frère trop curieux, celui qui va en boîte de nuit...

Une chose est sûre, on a envie d'en savoir plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le secret de frère Athanase   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le secret de frère Athanase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)
» [SWEET SECRET]
» Secret absolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 265-
Sauter vers: