Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Corpus Christi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Corpus Christi   Dim 28 Juil 2013 - 14:28

La porte devant lui est imposante. Elle s'ouvre sans bruit quand il s'approche, quelqu'un devait l'attendre. Derrière, la première chose qu'il voit, une quantité impressionnante de tables. Quelques livres posés ça et là attendent leurs lecteurs, d'autres ouverts n'ont plus besoin d'attendre. Sur la droite, des rangées de bibliothèques. Il est incapable d'en  estimer le nombre, mais les devine chargées de livres. Sur sa gauche, ce n'est qu'une immense bibliothèque, de nombreuses échelles mobiles et une passerelle à mi-hauteur. Son regard ne peut s’empêcher de suivre l'alignement parfait de tous ces livres reliés, il les devine précieux. Tout au fond, dans une grande alcôve, une croix surmonte un petit bureau. Quelques lecteurs chargés de livres attendent. Tout semble figé dans un silence impénétrable.

Il avance comme hypnotisé par la croix. Une voix intérieure s'éveille et devient de plus en plus nette, " ...or ... ist ! " ; il est certain que ce n'est pas une langue germanique ; " ... cor du ... ist ! ". Un lecteur tend une carte au bibliothécaire. Il n'en a pas, mais ça ne inquiète pas. "Le corps du Christ !" Une pensée traverse son esprit, tout les matins, juste avant l'ouverture, le Christ descend de sa croix et s'installe derrière le petit bureau et tous les soirs, après la fermeture, il remonte sur la croix. "Le corps du Christ !" Le bibliothécaire est barbu et porte une couronne d'épine.

Il n'a pas besoin de carte d'abonné, ni de demander où chercher, un dernier regard sur la croix, "Le corps du Christ !" et il se dirige vers l'escalier en colimaçon. Juste le temps de noter en passant, deux sabots fendus sous une table et il arrive sur la passerelle ; sixième colonne, troisième étagère, un gros volume poussiéreux.

Le livre est lourd, l'escalier raide, une table libre. Il n'ose plus regarder la croix. La couverture épaisse ne comporte aucun titre, les premières pages sont jaunies par le temps. Les livres anciens ont toujours des pages jaunies par le temps. Il revient à la première page. Le vélin, plutôt écru, est doux au toucher et invite à tourner les pages. La calligraphie est envoutante, le texte incompréhensible. Quelques mots, pourtant, lui reviennent en mémoire. Les enluminures l'attirent de plus en plus vers un monde irréel. Les pages tournent, des voix se bousculent dans son esprit, certaines en latin, d'autres en français ...


Bip, bip, bip, bip ... " journal vous est présenté par ... "

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>


Dernière édition par Feuille le Lun 9 Sep 2013 - 22:14, édité 5 fois (Raison : fin de l'histoire.)
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Lun 29 Juil 2013 - 11:37

Feuille, j'en ai froid dans le dos...

Le lieu, le bibliothécaire, la chute.....Brrr, va se passer des choses horribles, je pense:affraid: affraid 

Très habilement écrit bravo! ce texte troublant !
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Lun 29 Juil 2013 - 17:48

Je gage que voilà un livre qui va nous entraîner sur des chemins de traverse peu recommandables non ?
salut bas 
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Mar 30 Juil 2013 - 21:42

L'ambiance qui se dégage de ton texte m'attire beaucoup. Elle est pleine d'interrogations, de mystères...

Et puis tu décris si l'ambiance d'une bibliothèque pas comme les autres.
Un curieux bibliothécaire, des livres enluminés, un narrateur étrange, je suis sûre que le sous-sol ou les étages regorgent de mots et d'ouvrages peu communs

Je suis fan de ton texte ! bravo!
Revenir en haut Aller en bas
kz
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Ven 2 Aoû 2013 - 20:58

Belle entrée en mystère ! Un environnement déroutant et envoûtant.

La suite !bravo 
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Le livre sacré   Sam 3 Aoû 2013 - 16:39

La porte a changé, un bas relief tout en circonvolutions semble apparaitre, mais il a toujours le sentiment désagréable de ne savoir ni comment il arrive devant cette porte ni pourquoi cette porte et cette bibliothèque en particulier.

La porte s'ouvre sans bruit et coupant court à toute réflexion, il entre. Il n'y a personne et comme la fois précédente, il s'avance vers l'escalier en colimaçon tout au fond près du bureau du bibliothécaire, vide. Personne ne lui réclameras la carte de bibliothèque qu'il n'a pas. "... crescit in templum sanctum in Domino. ..." Peu importe, il monte sur la passerelle. Neuvième colonne, sixième étagère, la niche est fermée d'une vitrine renforcée, la serrure est ouverte. Il enfile une paire de gants blancs et se saisit du livre sacré. Épais et très lourd, il n'a pas de nom, pourvu qu'il ne tombe pas dans l'escalier. " ... In nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. ..." Seigneur, priez pour moi, pauvre pêcheur, se surprend-il à penser, lui qui n'a jamais cru en Dieu.

Il s'installe devant une grande table, " ... Amen ... ", et commence lentement à tourner quelques pages. Le papier est toujours en vélin, mais l'écriture est plus sobre, presque rigide. C'est encore en latin, mais il ne se pose plus la question de savoir s'il comprend. Il note au passage des instants de vie de quelques monastères, quelques recettes séculaires, une histoire de miels à la fois spiritueux et spirituel. Il y a aussi des histoires de buchers, de sorciers. Il remarque à peine que la lumière autour de lui diminue de plus en plus à mesure qu'il tourne les pages et la fin du livre est encore loin. Quelques personnages singuliers reviennent de plus en plus souvent ; il sent une tension de plus en plus palpable entre certains. L'un en particulier semble s'enfoncer vers le côté obscur. Il a froid, très froid quand une voix souffle à ses oreilles. Il voudrait fuir, mais une partie de lui a besoin de savoir. La nuit s'est brusquement abattue sur lui, il ne voit plus le livre, mais continue sa lecture comme un texte appris par cœur, jusqu'à se sentir aspiré à l'intérieur. Une myriade d'étoiles minuscules l'entoure, Il fait de plus en plus chaud, deux étoiles semblent s'approcher de lui ...

Il se réveille en sursaut, couvert de sueur. Deux point lumineux s'approchent doucement dans la nuit jusqu'à ce que ses yeux s'habituent et qu'il distingue vaguement une masse sombre s'approcher. Deux disques lumineux, un médaillon blanc. Soupir, ce n'est que son chat qui vient se lover contre son épaule. 3h33 en rouge sur le plafond ...

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Lun 5 Aoû 2013 - 9:25

Tout l'art de nous accrocher au sujet, de ne rien lâcher.

On devient accro comme ton personnage, ton écriture nous agrippe, nous entraîne, c'est du grand art !

Et puis la chute::ptdr:: , mais est-ce vraiment fini ???sais pas 

C'est en tout cas un texte magistralement écrit !flower 
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Lun 5 Aoû 2013 - 17:36

J'admire ton style qui  rend l'atmosphère envoûtante à souhait,  salut bas et le mystère reste entier pour la suite. Car il y a bien sûr une suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Lun 5 Aoû 2013 - 21:45

Tout à fait, il y aura une troisième partie et je me tâte pour, peut-être, un peu plus.

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Mar 6 Aoû 2013 - 18:42

Onirique, fascinant, envoûtant, dont les mots qui me viennent à l'esprit pour décrire ton texte. Et même si c'est un rêve, c'est quand même un bien étrange rêve...
Alors :
Citation :
je me tâte pour, peut-être, un peu plus.

je vote POUR  !

salut bas
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Des secrets à déchiffrer   Mer 7 Aoû 2013 - 22:31

Un dragon sur la porte le regarde d'un air de défi. Il reconnait Saint Michel terrassant le dragon. Se pourrait-il que ... mais la porte s'ouvre sans lui laisser le temps de poursuivre sa réflexion. Il y a foule et un léger bruit de fond. Personne ne se retourne sur son passage, du moins le croit-il.

Les deux livres l'attendent sur une table. Il devient évident que le premier est la clef pour comprendre le second, mais le mystère demeure quant aux secrets qu'il pourrait contenir. Qui pourrait être intéressé par l'histoire d'une abbaye construite sur les ruines d'un temple sacré et de son précieux parchemin caché dans le grand livre sacré, à moins que ce ne soit un clou sur une croix ? Un peu plus loin, une histoire de recette d'élixir champêtre s’entremêle avec des cantiques.

Des bribes de discussion s’embouteillent et se mélangent dans son esprit. "...même le rebelle dès qu'il t'implore est sauvé ..." Certaines lui font peur, d'autres semblent vouloir le rassurer. Deux personnes semblent particulièrement intéressées par ce qu'il lit et se sont approchées. " Errants et tristes dans la nuit, nous appelons le jour qui luit." Il reconnait à l'une, des sabots fendus et à l'autre, une robe de bure ; le tout pour, se dit-il, une rencontre du troisième type. Tout cela est tellement absurde. Le Christ ressuscité attendrait son messager ? tellement irréel. L'enfer et le paradis ensemble pour découvrir ce nouveau Messie. Personne ne dit le moindre mot. Il sent qu'il s'approche de la solution ; qu'elle quelque part dans ce livre. Il lui suffirait de la trouver pour la reconnaitre et ainsi découvre la raison de sa présence. Mais peut-être n'est-ce pas encore tout à fait le bon moment ?

Pierre fit un rêve étrange, voyageant d'Abbaye en Abbaye, il amenait la bonne parole avec lui, non pas celle de Dieu, mais celle des Hommes. A certains, il apportait la délivrance, à d'autres la vérité, ou de façon plus mystérieuse, la lumière. Il se sentait investi d'une mission. Dans son périple, il sentait un danger omniprésent autour de lui, mais aussi la présence discrète et bienveillante de Saint Jacques le protégeant. Il se réveilla tôt, son chat allongé à côté de lui l'attendait et avança une patte comme pour lui dire, "Va, tu es prêt maintenant." Pourquoi est-ce seulement maintenant qu'il remarque la forme particulière du médaillon de son chat, une croix blanche sur une fourrure des plus noire. Le temps de prendre une douche, un bon cappuccino et il prit la route vers Avignon.

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Jeu 8 Aoû 2013 - 12:22

Je reste scotchée...

D'un côté, les livres qui posent question...

De l'autre, des voix, des bribes de mots qui font s'interroger le lecteur et l'auteur-acteur..

Tout cela écrit au présent, ce qui rend les faits encore plus tangibles...

Ensuite, on bascule dans l'imparfait et le passé simple et je pense que c'est voulu de ta part. On revient à une réalité, au chat omniprésent  et à la constatation avec " Tu es prêt maintenant "

A quoi ?

Attendons....

Du grand art, Feuille bravo
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Mer 21 Aoû 2013 - 21:42

Le rêve s'installe dans la réalité, les deux univers se mélangent, et le chat, animal mystérieux par excellence, commence à jouer son rôle.

Où nous emmènes-tu ? bounce 

bravo! 
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Jeu 22 Aoû 2013 - 20:07

Pour l'instant, je n'en sais pas que peu de choses, ni même si le chat va jouer un rôle ... sifflotte 

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Le réveil du dragon   Mar 27 Aoû 2013 - 23:37

L'imposante porte de la bibliothèque arbore toujours le célèbre dragon terrassé par Saint Michel. Il sait, sans même la regarder, quelle clef il doit prendre pour l'ouvrir. Un tour pour ouvrir la trappe, une autre clef, des plus complexe qui existe, une serrure tout aussi complexe et il peut ouvrir la grande porte. Derrière, une porte vitrée coulissante et un digicode. En temps normal, il suffit de s'approcher pour qu'elle s'ouvre automatiquement, mais il est bien trop tôt pour l'ouverture au public. La lumière naturelle traversant le labyrinthe de rayonnage lui suffit pour se repérer, malgré l'heure matinale. Au fond, le Christ est toujours sur sa croix. Les cloches matinales ne parviendront pas à le réveiller. A gauche, à côté de son bureau, un escalier en colimaçon mène à une passerelle barrant un mur couvert de livres reliés. Sur la passerelle, sixième colonne, troisième étagère, neuvième colonne, sixième étagère ; l'échelle en merisier grince toujours un peu, surtout devant les évangiles apocryphes ; deux livres sans noms, une paire de gants blancs et il redescend s'installer sur l'une des immense table de lecture.

Plus il tourne les pages, plus il lui semble déjà connaître ces livres. Comme il le pensait, les deux livres ne font qu'un, comme un code et sa clef. A la fin de la journée, il finit de les lire. Il est question de secrets et d'aventures, de miel et de liqueur, de vies et de morts. Tous cela ferait un excellent roman d'espionnage, mais c'est un livre sacré et pourquoi l'avoir codé ? Le soir venu, harassé par la lecture de ce livre si complexe, il s'endort sur les dernières pages et fait un nouveau rêve. Le livre avait une âme et lui apparaissait en spectre de lumière. De ce qu'il lui dit, au réveil, il avait oublié, mais une chose essentielle lui resta gravé en mémoire, une quête.

Il fait encore nuit quand il se décide à sortir en emportant le premier livre, une croix blanche sur un médaillon noir orne sa couverture. En fermant le sas, un souffle rauque le surprend, mais il n'y a personne aux alentours. La porte principale est lourde malgré son moteur électrique. Il lui semble même que le dragon s'anime quand il tourne la clef. Vite, refermer la trappe et partir sans chercher à savoir si la Lune joue avec les ombres sur la grande porte. Heureusement pour lui, il ne verrat pas Saint Michel pointer sa lance dans sa direction.

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>
Revenir en haut Aller en bas
Silhène
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Sam 31 Aoû 2013 - 9:17

A mesure qu'il approche de la solution, le danger augmente, dirait-on affraid 

quel talent ! 
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Corpus Christi   Ven 6 Sep 2013 - 17:26

Entre sourire ...  et effroi....
Code:

"Au fond, le Christ est toujours sur sa croix"
Ça c'est le côté sourire ! : J'ai trouvé cette phrase amusante....
Peut être parce que j'ai pensé à la chanson de Brassens "leGrand Pan"

"un beau jour on va voir le Christ
descendre de sa croix en disant dans sa lippe
Merde, je ne joue plus pour tous ces pauvre types..."


Et puis l'effroi :
Code:
il ne verrat pas Saint Michel pointer sa lance dans sa direction.
Arf !
Quel étrange endroit ....
Tu as l'art de nous maintenir en haleine !

quel talent !
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: La quête   Lun 9 Sep 2013 - 22:13

Sa quête commence plutôt bien, les deux premières églises sont contente de se débarrasser de grimoires encombrant. Écrit en latin alors que si peu de personnes savent encore le lire, ils ne font que prendre la poussière. Le suivant est dans un couvent dont l'entrée lui sera interdite par la mère supérieure. Il n'a ni l'envie ni le temps de parlementer, alors il décide de faire le mur. Après un premier repérage, le musée local lui apporte de quoi se renseigner sur l'édifice et la nuit suivante il escalade le mur d'enceinte. Faute de moyen suffisant pour son entretien, c'est presque une formalité. La bibliothèque est dans un réduit attenant à la salle de prière. Il n'a jamais crocheté de serrure, mais celles qu'il rencontre lui semble d'une facilité déconcertante. Il trouve rapidement la niche contenant le trésor convoité, un coffret contenant le livre sacré. En laissant le coffret sur place, il devra faire attention ; il sait les pages du livre empoisonnées. Malgré les siècles passés, il n'a pas envie de savoir si le poison est toujours actif et plus tôt il sera parti mieux ce sera.

Il passera les jours suivant à chercher de vieilles églises dont certaines n'existent plus faute de moyens pour les entretenir. Certaines municipalité ayant choisies de les raser. D'autres se sont déjà séparées de leurs collections de livres précieux en les apportant à leur évêché ou en les offrant à des musées afin de les préserver. S'attaquer à ces institution serait trop risqué, surtout qu'il doit rester discret. Pourtant, en haut lieu, certains s'inquiètent et le font suivre discrètement. Qu'est qu'un bibliothécaire, même s'il vient de la bibliothèque pontificale d'Avignon peut faire d'une collection de livres sacrés ? surtout sans ordre officiel. Il prend, d'ailleurs, de plus en plus de précautions lors de ses déplacements, ne reste jamais deux nuits de suite au même endroit, surtout pour dormir. Les détectives apprendront qu'il a échappé de peu à une agression. Il visite les couvents et églises suivantes en présentant de fausses raisons, à l'un, il dit écrire un article sur les livres rares, à d'autres un guide des églises accessibles en pèlerinage ou ouvertes au public et demande à visiter les lieux, mais à chaque fois, il sait ou trouver son trésor. Il fait aussi régulièrement d'étrange rêves, comme les cartes des pirates, ils lui montrent l'emplacement du trésor.

Ses rêves ne peuvent pourtant l'avertir des dangers qui le guettent. Il devra une fois assommer un prêtre un peu trop curieux ou soupçonneux ; une autre fois s'échapper en courant sous une pluie de pierres et autres cailloux. Sa quête avance lentement, mais sûrement, avec déjà sept livres. Les suivants sont de moindres importances, l'un, pourtant, viendra d'une chapelle en ruine, miraculeusement intact au milieu de boiseries calcinées, où il devra se glisser entre les chutes de pierres et de briques. Son oreille gauche s'en souviendra quelques semaines. Le dernier sera plus compliqué à obtenir. Il devra trouver un caveau dans un vaste cimetière avec à peine de quoi l'identifier. La nuit promettra d'être longue.

Le cimetière est bien entretenu et laisse peu d'entrées officieuses. il se laissera enfermer. Trouver le bon caveau lui prendra la moitié de la nuit, heureusement, sa chaine ne résistera a pas à une bonne pince monseigneur. Le caveau est grand et de nombreuses cavités ne portent ni nom, ni même d'indication. Quelques unes sont vides. Il ne peut se permettre de vérifier chacune d'elle, ce qui lui prendrait quelques heures qu'il n'a pas. D'autres portent un écusson noir avec une croix blanches, il commence par celles-là. Des aboiements au loin ? ou simplement le vents qui lui apporte les bruits d'une ferme au loin. La troisième est la bonne. Le coffre est bien là et garni d'un épais volume. Sa couverture affiche un écusson noir avec une croix de Saint André blanche et le titre en lettres dorées "De Profundis". Il n'a pas le temps de l'étudier davantage, les aboiements se sont approchés et il ne veut pas savoir pour qui ils sont, ni ce que sont les sifflements qu'il entend depuis qu'il a ouvert la niche. Il lui aurait pourtant suffit de lever la tête pour lire une sentence des plus contemporaine, "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?"

Il laissera tout en vrac en sortant du caveau. Il s'en moque, sachant qu'il ne reviendra jamais. A l'horizon, le soleil pointe ses premiers rayons et les chiens ne sont pas très loin. Juste le temps d'une pensée, l'heure des chiens succédant à celle des loups, avant de commencer à courir. Il avait repérer quelques tombes collées au mur d'enceinte, escalier improvisé et salutaire surtout quand ce sont des balles qui sifflent autour de lui. Un peu trop près, il en gardera aussi quelques cicatrices. Sa quête accomplie il n'en est que plus content de rentrer chez lui à peu près intact. Il sera accueilli par un chat impatient de lui faire la fête. Il semblera aussi très intéressé par les livres qu'il ramène avec lui, surtout le dernier sur lequel, il n'hésite pas à se rouler. Ce soir là, alors que le chat noir se love contre lui, il fera le plus gros cauchemar de sa vie. Entre des grimoires maudits, des prêtre empoisonneurs ou un chat noir qui se transforme en diable, la nuit sera très chaude, agité, torride pour finir glacée au petit matin quand les détectives trouvent son corps.

Le chat vient de finir sa mission. Il s'en va comme il est venu quelques jours auparavant quand ils arrivent armés de gants de chirurgie, de sachets hermétiques et autres valises plus rembourrées les unes que les autres, ramasser tous les livres, avant l'arrivée de la police.

Fin de l'histoire. Il ne connaitra jamais le rôle qu'il aura joué dans une histoire qui le dépassait ; simple souris entre les pattes d'un chat. Leurs commanditaires seront content d'apprendre que les treize livres maudits seront enfin réunis et bientôt à l'abri dans un coffre-fort au cœur de la bibliothèque pontificale. Seul le dernier est empoisonné. Ils feront d'ailleurs très rapidement le lien entre les poils de chat et la mort suspect du bibliothécaire et se doutaient qu'un groupuscule essaierait de les détruire, mais pas qu'il utiliserait un de leurs bibliothécaires. La légende raconte encore que réunir ces treize livres et réussir à les lire, à les comprendre amènerait la fin du monde, d'un monde tel que nous le connaissons pour ouvrir les portes d'un nouveau monde à l'image de ceux qui activeraient les formules.

... mais ce n'est qu'une légende.

_________________
N'hésitez pas à nous rejoindre et partager sur :

Facebook https://www.facebook.com/Kaleidoplumes
et
Google+ https://plus.google.com/b/107321334688611812953/107321334688611812953
<a href="https://plus.google.com/107321334688611812953" rel="publisher">Google+</a>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Corpus Christi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corpus Christi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint George story written by Bob Shambler
» Corpus et étude statistique des monnaies de Gallien
» Idéa (corpus d'une société qui tend à l'idéal)
» Photo d'arbuste : Epine du Christ - Paliurus spina-christi - Paliure - Christ's Thorn
» Corpus of the Nomismata from Basil II to Eudocia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 265-
Sauter vers: