Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sochard
Prend ses marques
avatar


MessageSujet: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...   Sam 2 Nov 2013 - 14:13

(ça, c'est juste pour avoir une musique de fond...)



Lui sur la photo, c'est le reflet qui me parle...


"Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu avant de renvoyer les images" lance mon reflet, narquois, de l'autre coté du miroir.
On n'imagine pas à quel point nous appartenons aux autres. Si je fais des grimaces devant la glace par exemple, je n'engage que moi.
D'ailleurs, c'est très difficile de se voir dans une glace. On ne se voit pas vraiment. On voit surtout les défauts. Il n'y a qu'à voir de quelle façon avide nous nous cherchons sur une photo ou dans le miroir. Nous nous reconnaissons en nous demandant
"Alors est ce que c'est vraiment ça que les autres perçoivent de moi? ou est ce encore autre chose?".
Hier encore, on me disait "jeune homme".
Hier encore, je m'imaginais le quinquagénaire comme un monsieur à bajoues et bésicles, sérieux, bedonnant, blasé de tout, aigrillard...
Hé bien, ce n'est pas si dégoutant que ça un quinquagénaire.
Je devais avoir autant d'expérience de la vie que de cheveux gris et blancs sur la tête.
Pourtant les années ont passé sans que je ne comprenne grand chose. Non, je ne sais rien. Tout juste faire une division... Je ne connais plus le système planétaire, ni extraire une racine carrée...
J'ai beaucoup voyagé à l'aube de ma vie d'adulte. J'ai connu une femme dont les grains de beauté me faisaient penser à une constellation de zodiaque. On va inutilement bien loin en quête d'impressions.
Je ne sais pas me conduire en public; je ne sais pas rire aux larmes ni repriser une chaussette. J'ignore ce qui se passe au dedans de mon corps, cette mécanique qui fonctionne toute seule sans moi.
Je ne sais pas écrire correctement champooin, dityrambe ou siphylis ou salycilate... je suis un âne.
Mais malgré tout je vais bien mieux qu'avant; je me sens bien plus à l'aise. J'ai même l'impression d'y voir clair. Tout me parait plus facile depuis qu'il m'a poussé des yeux derrière la tête.
Je me suis débarrassé de quelques inutilités; je ne crie plus, j'ai mis la sourdine, je vais plus librement, j'ai accédé à une sorte hauteur d'où l'on voit mieux les choses, les gens et soi-même...
C'est quelque chose d'extrèmement puissant et mystérieux et impressionnant que nous soyons émus à ce point par le corps de l'être aimé. J'aimerais bien savoir ce que ça recouvre parce que le corps de la femme aimée signifie un absolu, une révélation. Ainsi donc elle est faite ainsi. C'est bouleversant que ça s'affirme comme la nécessité suivante: ELLE NE POUVAIT PAS ETRE FAITE AUTREMENT... et je ne le savais pas!
C'est une des choses les plus impensables que ce qui était caché puisse devenir visible.
Oui je sais, ça a l'air trés simple de dire ça. C'est même presque ridicule, cette lapalissade que le caché devient visible quand on le montre. . . A ceci prés que quand l'être aimé se dévoile, tout se qui était caché demeure caché dans son aspect visible. C'est à dire qu'il n'y a rien au-delà à voir. Et ce "rien" n'est pas le rien de la déception. Au contraire, il est plein des promesses notre l'horizon sans cesse renouvelé et toujours identique lorsqu'on parcourt les océans...

Plus je vieillis, plus je vois que ce qui ne s'évanouit pas, ce sont les rêves! c'est si vrai que finalement ça n'a pas besoin de se dire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...   Dim 3 Nov 2013 - 11:06

A part les narcissiques qui cherchent uniquement leur reflet dans le regard des autres, tout un chacun voit aussi - et surtout - ses défauts physiques et pourquoi pas ses défauts tout court quand il se regarde dans un miroir. Tu démontres bien cela.
Il semblerait d'ailleurs que tu sois plutôt satisfait de l'image que tu découvres de toi en prenant de l'âge puisque tu dis avoir changé. Au passage, compliments : si c'est ta photo que tu nous livres là, effectivement, la cinquantaine te va plutôt bien !
Par contre, je ne vois pas ce que tu as voulu dire avec la deuxième partie de ton texte et surtout la liaison possible avec le début.
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...   Dim 3 Nov 2013 - 12:36

J'ai du mal à commenter,j'ai relu et relu...

Oui, si C toi sur la photo, t'es pas mal:flower: 

Par contre, dans le texte je me perds, il y a tout de tout, tout sur tout et tout mélangé.

Du bon, de l'intéressant et puis...du coq à l'âne, une sorte de flux de paroles, de réflexions , un melting pot quoi.

Merci pour la musique, mais là aussi tu le dis toi-même, juste une musique de fond, aucun rapport.

La chute aussi me semble presque inutile, tu l'écris toi-même !

Et donc, où on va comme ça, Papa  ? ( dixit Jean-Louis Fournier )
Revenir en haut Aller en bas
Sochard
Prend ses marques
avatar


MessageSujet: On va où?...   Dim 3 Nov 2013 - 17:53

...Hé bien la question ne se pose pas. Peut-etre que Cocteau pose la question du rapport au signifiant avec son jeu de mots trop évident du miroir qui réfléchit.
Mais que deviendrait le miroir s'il renvoie les images? Les images sont bien la raison d'être du miroir, à ce qu'il me semble...
Non, j'avais juste envie de dire qu'on peut se perdre dans l'acte de se regarder dans le miroir, mais je ne voulais pas d'une réponse trop attendue; donc, j'ai préféré que ce soit le reflet qui engage la conversation d'un air d'assener la vérité. Mais si on fouille un peu, si je suis renvoyé, moi qui suis le reflet du reflet, il disparaitra aussi.
Tel n'est surement pas son désir (mais ça, on ne le sait pas)...
Ensuite, j'avais envie de dire (à ma façon) que le corps n'est rien moins que le parasite de l’âme. Au contraire! Et s'il me plaisait de dire que l'âme vient parasiter le corps? Je serais tout à la fois dans le vrai et à coté de la plaque (Merci Pavlov, Merci Spinoza...).
Bon, je voulais mettre en parallèle le fait de se regarder dans son miroir et le fait de se perdre dans la rencontre amoureuse. Je compare ça à la traversée de l'océan. Ce qu'on découvre est toujours semblable mais on sait qu'on n'est jamais au même endroit. ON NE LE SAVAIT PAS. Mais une fois qu'on le sait, la personne aimée ne nous est plus suffisamment étrangère pour être encore désirée...
Alors bien sur, on ne me suivra pas si on n'est pas persuadé (comme moi) que l'amour d'autrui (ou de l'Autre) part d'un excès d'amour de soi. Et pour éprouver cet amour de soi (qui n'est pas suffisance narcissique), on peut par exemple attraper ce qu'il y a de réjouissant et qui nous passe par la tête. L'épreuve de miroir. D'où le titre: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous.
Mais bon, méfions nous des apparences; parfois elles disent le vrai...

Voilà, j'espère que ça répond à vos questions.
Belle fin de journée...!
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...   Dim 3 Nov 2013 - 20:16

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé cette écriture libérée, très "moderne". elle me faisait penser à Philippe Djian. Il y a un ordonnancement invisible au cartésien. et c'est tout ton talent....

bravo! bravo! 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...   Lun 4 Nov 2013 - 17:44

Moi aussi, je l'aime vraiment beaucoup ce texte, et si j'ai pu te faire pas mal de critiques sur tes précédents, sur celui-ci, j'ai tout aimé, et je t'ai bien reconnu dans tous tes questionnements. C'est un peu comme si tu avais tombé le masque en toute simplicité.
Si j'avais un truc à dire, c'est de continuer à écrire ainsi, comme lorsque tu dessines, mets les choses à nu, et décris les, sans chercher à aller au delà.
Souvent l'image que l'on montre à voir ne reflète pas la réalité, c'est souvent ton cas. Mais là, dans ce texte, c'est vraiment toi.
Et bravo d'avoir eu le courage de mettre ta photo en début de texte, ça rend tes mots encore plus intimistes, et plus forts.
Merci pour ce très beau moment de lecture salut bas 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qu'il y a de beau en nous, c'est nous...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le beau 19 hier
» [Beau livre] Les Carnets de Gordon McGuffin
» C'est vrai qu'il n'est pas très beau
» Les Cèdres de Beau-Jardin, de Belva Plain
» miroir mon beau miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 275-
Sauter vers: