Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Par une nuit de pleine lune

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassy
Admin
avatar


MessageSujet: Par une nuit de pleine lune   Lun 4 Nov 2013 - 16:09

J’ai glissé ma main sur la surface du vieux miroir piqueté de rouille. Accroché dans ce grenier, je ne l’avais jamais remarqué jusqu’à il y a peu.

Il régnait dans ce lieu une atmosphère mystérieuse, c’est pourquoi j’aimais y venir après que tous soient endormis dans les étages inférieurs.
La maison de mes grands-parents était spacieuse, remplie de vieux meubles et d’objets en tous genres. «d’une autre époque» disait mon père.
C’est aussi pour cela que j’aimais passer mes vacances chez eux. Et le grenier et ses vieilleries m’attiraient tout particulièrement.

Je fouillais partout, ouvrais les coffres et les tiroirs, à la recherche d’un hypothétique trésor, ou peut-être un secret depuis longtemps bien gardé.
Et puis, en poussant un portemanteau chargé de vêtements poussiéreux, j’ai remarqué ce miroir pour la première fois. J’ai enlevé le drap qui le recouvrait.
Avec son encadrement en bois doré et sa surface impressionnante, je le trouvais très beau. Depuis, mes pensées revenaient constamment vers le grenier et ce vieux miroir.

Demandant des explications à ma grand-mère, un après-midi où nous étions seules dans le grand salon, celle-ci prit un air énigmatique et après un clin d’œil me répondit :

- Il n’y a pas de miroir dans le grenier ! Tu as dû rêver !
Et en poussant un soupir elle ajouta :
- Plus je vieillis, plus je vois que ce qui ne s'évanouit pas, ce sont les rêves!

Je ne pus obtenir la moindre explication supplémentaire, mais je crus voir dans son sourire un encouragement à continuer mes recherches.

Si bien que chaque soir, lorsque mes grands-parents allaient se coucher, j’attendais une heure, puis montais au grenier. Je m’installais dans un vieux fauteuil en face du miroir, essayant de comprendre pourquoi celui-ci reflétait toujours la même chose, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit : une fenêtre ouverte (celle qui se trouvait derrière moi) sur un grand champ de pâquerettes, avec un magnifique chêne en son milieu.

Une nuit, alors que la lune pleine et ronde  éclairait un ciel tacheté d’étoiles, J’eus l’étrange sensation que l’heure était venue d’agir.

Après avoir admiré le miroir une dernière fois, je me suis levée du fauteuil et me suis avancée.
J’ai glissé ma main  sur la surface  piquetée de rouille, j’ai pris une profonde inspiration puis j’ai tendu mes doigts vers le reflet du grand chêne. Je me suis  sentie aspirée par une force inconnue.
J’ai alors traversé le miroir, et  j’ai su à l’instant même que ma grand-mère l’avait fait, longtemps avant moi.

Il y aurait tant à raconter sur ce qui s’est passé ensuite. Peut-être un jour, en écrirai-je un livre…

Derrière moi, sur le parquet usé, une feuille de chêne s’est posée et au coin du miroir, quelques mots sont apparus, le temps d’une nuit de pleine lune :

Le corps est un parasite de l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par une nuit de pleine lune   Lun 4 Nov 2013 - 16:51

Ton histoire - très bien écrite - m'a immédiatement fait penser à "Alice au pays des merveilles" d'autant plus qu'il y a eu une suite au livre qui s'intitule "De l'autre côté du miroir".
J'adorais, moi aussi, le grenier de la maison familiale quand j'étais enfant et j'y trouvais toujours matière à rêver et particulièrement avec de vieilles cartes postales qui me faisaient voyager, inventer des personnages...
Par contre - comment dire - je n'aime pas la phrase de Cocteau que tu places à la fin de ta belle histoire : elle lui enlève de la poésie je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Cassy
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Par une nuit de pleine lune   Lun 4 Nov 2013 - 17:10

Je suis d'accord avec toi sur la phrase de Cocteau, Je ne voulais pas la placer là, j'aurais voulu finir autrement, mais cela faisait partie des contraintes, et je tenais malgré tout à la mettre car elle me parle particulièrement.Smile 
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Par une nuit de pleine lune   Mar 5 Nov 2013 - 9:42

Qu'y a-t-il de l'autre côté du miroir ?  euh ? 

Un monde féerique, sans injustices où tout est plaisir ? Non, on se lasse de la perfection : la preuve, depuis Adam et Eve, on se déchire à coeur joie et on en redemande !lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par une nuit de pleine lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une nuit de pleine lune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BD "Une nuit de pleine lune" par Hermann et Yves H. (sept. 2011)
» Le défi pleine lune
» Pleine lune ... en sous-bois
» Pleine lune, marée descendante à L'Ile-Tudy
» Histoire de Pleine Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 275-
Sauter vers: