Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 l'enfer des morts vivants

Aller en bas 
AuteurMessage
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: l'enfer des morts vivants   Mar 12 Nov 2013 - 12:19

Voici plus de 30 ans que j’ère dans ce labyrinthe. Dédale de couloirs, de murs gris et sans lumière.

Ma vie d’abord joyeuse, je l’ai croqué à pleines dents. Entre mes parents mon frères et mes sœurs, je ne voyais pas passer le temps. Puis j’eus 15 ans, le temps des sorties, de quelques espiègleries, le temps des amours insouciantes, aussi.

La vie m’ayant pris ma toute première jeunesse, il me fallut affronter tous ses orages.
C’est là que tout a commencé.  Un soir de goguette, un malfrat me troussa. Je me retrouvais seule, sans le sou, sans pouvoir confier à personne ma mésaventure.
Un enfant allait peut être venir, il lui fallait un père.

J’ai rencontré un homme, pas spécialement beau, pas spécialement laid non plus. Un de ceux que les mères veulent garder. Tous les hommes étant des brutes avides de sexe, celui-là ferait l’affaire.

En deux clins d’œil, quelques boniments, quelques tours de minaudes, il n’y vit que du feu.
L’enfant ne vint pas, parbleu. De lui il n’en vint pas non plus. L’homme se mit à boire plus que de raison, devint violent. Il m’entraina dans sa déchéance. Ma descente aux enfers était signée. Il ne restait plus qu’à la consommer.
J’eus beau regarder de toutes parts. Chercher l’issue. Rien ne vint.
Sur le chemin de mon calvaire, je me penchais un peu pour voir. Me dis qu’ "En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout."

Péniblement je me relevais. J’entrepris une thérapie.   Quelques années. Le temps d’un enfant, un vrai, avec un vrai père.
Un enfant que j’aimais avec un homme que je croyais aimer. Construire enfin.
Mais peu importe aussi le flacon, pourvu qu’on ai l’ivresse.
L’homme me quitta, je perdis la santé, mon boulot, ma maison. De retour en enfer, je me débats en haut de ce chemin qui n’est plus le mien. Je ne suis plus qu'une morte vivante,qu'on humilie,   qu'on frappe et qu'on dénippe. Exhibant mon intimité comme un trophée.
En me penchant de nouveau pour voir,   je me dis qu’il n’y a pas d’issue.  Mon vélo est posé là, prêt à franchir le pas.

S’il ne me reste plus qu’un peu de courage, en aurais-je assez pour le grand saut ?
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mar 12 Nov 2013 - 16:28

Whaouh ! Ca commence fort, très fort...
Avec une histoire poignante ( imaginaire j'espère !) avec des espoirs et des rechutes...
Tu as parfaitement saisi l'esprit de Camus et l'absurde ici, ressort très bien.
A savoir, la femme incapable de faire face à trop de coups durs.
Camus a dit que le suicide était la solution ultime, quoique...
Tu nous laisses sur un point d'interrogation...
Ton texte est vraiment remarquable, Escandelia,ce sera un fameux challenge de faire mieux sur ce thème !salut bas 
quel talent ! 
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mar 12 Nov 2013 - 20:28

Oups! Un sacré texte!!

En te lisant j'ai pensé à Balzac.

Les phrases courtes, un peu hachées et l'utilisation du passé simple donnent beaucoup de force à ton récit et je vois très bien cette femme nous raconter sa vie avec désespérance

bravo! 
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mer 13 Nov 2013 - 11:01

Un récit intéressant et bien construit
qui "tient la route" humainement et psychologiquement
qui mériterait des développements sous forme de nouvelle ou d'un court roman...

bravo 
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mer 13 Nov 2013 - 16:15

Très fort et très noir ! Un texte oppressant  car on comprend qu'il n'y a qu'une issue au bout de ce chemin sans espoir.
salut bas
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mer 13 Nov 2013 - 16:43

Mais quelle pauvre fille. Trop c'est trop. Je crois que la thérapie n'a pas été efficace. Très bon texte bien noir.
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mer 13 Nov 2013 - 19:51

Noir, certes, mais fort bien écrit. C'est aussi, hélas le reflet de certaines vies féminines ...


à Délia bravo  bisou
Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Jeu 14 Nov 2013 - 21:32

merci à tous pour vos coms.

Cats a écrit :
"C'est aussi, hélas le reflet de certaines vies féminines ..."
surtout féminines, car un homme qui boit, cela fait sourire, hausser les épaules, mais on l'humilie rarement.

Alainx a écrit
"Un récit intéressant et bien construit
qui "tient la route" humainement et psychologiquement
qui mériterait des développements sous forme de nouvelle ou d'un court roman..."
Merci pour le compliment et pour le conseil, et si on ne peut pas tout  essayer, ça "j'ai  plutot envie ! big wink (je viens de lire ton blog)

Sherkane, merci aussi, pour moi, cela me fait plus penser à du Zola !

l'enfer de l'alcool, de la drogue, de la prostitution ou de la misère qu'elle soit sociale, morale, intellectuelle, souvent tout à la fois, c'est quelque chose de terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Tobermory
Occupe le terrain
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Ven 15 Nov 2013 - 10:19

Toute une vie très bien racontée en une page, une descente aux enfers irrémédiable, un mini roman réaliste à la Zola, comme on l’a noté plus haut. C’est concis et percutant, avec des formules expressives. J’aime beaucoup ce verbe dénipper (même si le dictionnaire ne semble pas le connaître.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Sam 16 Nov 2013 - 9:37

Le chemin de ton héroïne est particulièrement difficile et l'on voit qu'effectivement il peut mener à tout. Aura-t-elle la volonté d'accomplir l'acte final qui est celui de la délivrance ?
La consigne est ici traitée avec beaucoup de réalisme.
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical
Festoyeur
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Dim 17 Nov 2013 - 20:32

Très poignant, dramatique, tu démontres très bien l'absurdité d'une vie courageuse de femme, qui en veut...
quel talent ! 
Revenir en haut Aller en bas
Bruyère
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   Mar 19 Nov 2013 - 11:25

Texte très percutant dans cette forme condensée! Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'enfer des morts vivants   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'enfer des morts vivants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création liste Morts Vivants Bretonnienne
» Trilogie des Morts Vivants : George Romero Edition Limitée
» La Nuit des Morts-Vivants
» morts vivants nominés [bcp de photos]
» HellspawN se remet à Mordheim avec des Morts-Vivants!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 277-
Sauter vers: