Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexionArchives 2008/2009L'arbre kaléïdoLe Blog des kaléïdoplumiensKaléïdoplumes sur Facebook
L'aventure continue sur Kaléïdoplumes 3 

Partagez | 
 

 Elle l'attend...

Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Elle l'attend...   Mar 27 Nov 2012 - 21:36

Épuisée par le trajet depuis la gare où l'a laissée la micheline poussive, Édith grimpe les deux étages de l'hôtel du Nord de la cité gaillarde. La patronne s'étonne de sa précipitation à s'acquitter du paiement de la chambre pour une semaine.

Nantie d'un porte-clef qui n'eut point déparé la panoplie d'un maton, Édith dédaigne l'offre de visite préalable des lieux. Elle pose ses bagages sur le plancher à côté du lit étroit près de la grande baie vitrée, protégée des regards indiscrets par un simple voilage.

L'ameublement sommaire et l'exiguïté de la pièce l'indiffèrent. Il fut un temps où elle eut poussé les hauts cris en découvrant cette chambre minable. C'était avant... Avant sa descente aux enfers. Quand elle était jeune, pleine d'illusions et belle à damner un saint. Quand les déclarations de Gaston de La Bastardie enflammaient son cœur de midinette...

Il l'avait rencontrée au cours d'une partie de chasse, lors de la pause - repas généreusement offerte par Victor, le père de Édith, propriétaire du terrain clôturé. Le gibier y gambadait presque à l'aise avant de se retrouver dans la ligne de mire des fines gâchettes. L'accorte jeune paysanne servait ces messieurs. Habilement, le beau Gaston demandait au père Fantou d'autoriser sa fille à l'accompagner jusqu'à sa voiture y quérir le lièvre abattu le matin. Il s'invitait pour le dimanche suivant. On dégusterait le civet.. Il présageait à la jeune serveuse une carrière de modèle.

En guise d'échappatoire à sa misérable condition en posant pour des artistes peintres, Édith se retrouva rapidement sur les trottoirs de Paris. Jusqu'à la semaine dernière. Elle a pu s'extirper des griffes de Jo , copain de Pierrot Guitard alias Gaston de la Bastardie. Avec un bel ensemble, les deux loufiats exploitaient cinq gagneuses issues bien souvent, comme Édith, de la campagne profonde. Mais l’appât du gain conduisait Pierrot à s'associer dans un casse qui l'aiguillait tout droit vers la prison de Brive-la-Gaillarde. Il sera libéré cet après-midi. Sur sa demande, elle l'attend à l'hôtel du Nord.

Édith prend sa douche sur le palier dans le coin toilette commun à tout l'étage. Délaissant sur le fauteuil la serviette dont elle s'est parée pour traverser le couloir, elle s'empare dans le sac à l'anse curieuse du livre entamé au départ de la gare d'Austerlitz. En même temps, elle extrait l'engin dérobé à Jo, la veille. Elle en vérifie le mécanisme avant de le glisser à sa droite sous la couette expédiée au fond du lit.

Elle se sent proche de Anna Karénine qu'elle relit pour la troisième fois. Son Wronski à elle, c'est cet infâme Pierrot qui l'a menée au ruisseau. S'il y a loin de la coupe aux lèvres, de l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas...

On frappe à la porte : c'est lui ! Sans voiler sa nudité, se lever du lit ou hésiter une fraction de seconde, la main droite de Édith se dresse et l'ex-baron de la Bastardie passe sans transition du sourire de gourmandise à l'approche de torrides ébats au rictus de terreur. Le canon du gros calibre est pointé vers son abdomen. Il crache un projectile qui ne fait pas de détail.

Enfilant à la hâte ses vêtements, discrètement, Édith quitte l'hôtel par la porte arrière...

19 heures, vendredi 1er août 1952, Jean Goudeau, adjoint au sous-chef de gare de Brive, atterré, donne l'alerte : Édith Fantou 39 ans s'est jetée sous l'express en provenance de Toulous
e.
Edité une fois: l'auteur s'était mélangé les pinceaux avec les prénoms...


Dernière édition par catsoniou le Mer 28 Nov 2012 - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pierre 19
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 9:21

Pour du noir c'est du noir ! Nespresso n'a plus qu'à bien se tenir !... éclat de rire
J'ai relevé au passage (il y en a d'autres) une phrase qui a retenu mon attention :
S'il y a loin de la coupe aux lèvres, de l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 10:27

C'est une histoire intéressante, mais, mais... Des phrases interminables, qui ne facilitent pas la lecture et nous embrouille (surtout la première partie) . Relis toi à haute voix, tu va voir qu'on a du mal à ne pas perdre le fil. ( il suffit pour toi de revoir la ponctuation et d'enlever des détails inutiles et ton texte va gagner en justesse)

Ton scénario est par contre, parfait, très belle imagination bravo!

_________________
Admi.....ratrice de vos mots!
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 11:58

Comme d'hab, Admin a bigrement raison sunny . Tout bien pesé, les phrases étaient lourdes. Bien volontiers, j'obtempère ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 13:35

Tu as consulté les archives criminelles de la Corrèze Cats ? éclat de rire
En tout cas, cela pourrait bien être Edith, la personne de la consigne assise sur le lit. Et là, sa fin est sans appel !
Mais si je peux me permettre, j'ai préféré tes deux textes précédents parce que plus "enlevés".
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte
Maîtrise le sujet
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 17:07

un bon petit film policier avec deux morts.
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 17:14

les4vents écrit :

Citation :
Tu as consulté les archives criminelles de la Corrèze Cats ?

Non ! Mais consultant ma mémoire, je me souviens d'un hôtel du Boulevard du Salan et n'était-ce pas l'Hôtel du Nord (?) où il y aurait eu une crime, peut-être dans les années 50 ou 60...

Quant à l'histoire d'Edith, selon la formule consacrée, toute ressemblance ... etc...

Merci de vos coms cool !
Revenir en haut Aller en bas
Amanda
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 17:41

Un thriller bien enlevé ! cool !
Je rejoins les comm' précédents !
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 22:10

Ton texte ressemble à un de ces romans que l'on appelait réalistes au siècle dernier et qui racontaient la descente aux enfers de l'héroïne et s'achevaient toujours de manière tragique. flower
Revenir en haut Aller en bas
ESCANDELIA
Kalé'reporter
avatar


MessageSujet: Re: Elle l'attend...   Mer 28 Nov 2012 - 22:13

bien sûr et comme par hasard, la victime... c'est la femme , bien entendu !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle l'attend...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle l'attend...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Pourquoi la viande fait elle de l'eau ??
» Sagittarius Cloth taille réelle !
» [Rosnay, Tatiana (de)] Elle s'appelait Sarah
» La Légende d'Elle - Luc Doyelle & Romane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 2 : 2010 / 2013 :: -- ESPACE ECRITURE -- :: Ecriture sur consigne :: Consigne 234-
Sauter vers: